Date de publication4 Jul 2020 - 11:51
Code d'article : 468085

L’Iran n'oublie pas ses quatre diplomates iraniens au Liban

Taghrib (APT)
A la 38ème aniversaire de l'enlèvement de quatre diplomates iraniens au Liban, l'Iran insiste sur la responsabilité du régime israélien dans cette affaire.
L’Iran n
Le ministère iranien des Affaires étrangères a publié un communiqué à l’occasion du 4 juillet, 38ème anniversaire de l’enlèvement de quatre diplomates iraniens par les mercenaires du régime sioniste au Liban.

« Cela fait 37 ans que quatre de nos diplomates dont Seyed Mohsen Moussavi, Ahmad Motevasselian, Kazem Akhavan et Taghi Rastegar ont été enlevés par les mercenaires du régime sioniste au point de contrôle de Barbareh au nord du Liban en 1982 », a déclaré le ministère iranien des Affaires étrangères dans ce communiqué.

« Selon les faits et les témoins, les diplomates enlevés ont été livrés aux forces du régime sionistes et ont été transférés aux territoires occupées et sont actuellement dans les prisons de ce régime illégitime. La République islamique d’Iran estime que la responsabilité politique et juridique de cet enlèvement et de cet acte terroriste repose sur le régime sioniste et ses soutiens compte tenu que le Liban était occupé par le régime sioniste soutenu totalement par les Etats-Unis », a ajouté la déclaration du ministère iranien.

« Malgré les nombreuses années passées de cette action criminelle et terroriste, malheureusement la communauté internationale et les organisations revendiquant les droits de l’homme, n’ont rien fait de sérieux vis-à-vis de ce crime et le régime sioniste qui est encore soutenu par les Etats-Unis, continue ses crimes, évite toujours de prendre la responsabilité », a précisé ce communiqué.

La République islamique d'Iran a une fois de plus remercié les responsables libanais pour leur coopération et leurs efforts pour déterminer le sort des quatre diplomates, notamment en envoyant une lettre au secrétaire général de l'ONU de l'époque en septembre 2008 soulignant l'enlèvement des diplomates iraniens.

Ce texte exhorte encore une fois les responsables libanais ainsi le Secrétaire général des Nations Unies et de la Croix Rouge internationale à respecter leurs responsabilités juridiques et humaines de poursuivre cette affaire et de faire tous leurs efforts afin d’éclaircir la situation des diplomates enlevés et dans ce cadre ; Téhéran insiste sur la proposition de former un comité d’enquête par la Croix Rouge internationale », a continué le ministère iranien des Affaires étrangères.
 
http://www.taghribnews.com/vdcfccdjtw6dvxa.kgiw.html
votre nom
Votre adresse email