Date de publication28 May 2020 - 12:16
Code d'article : 464100

Le régime israélien voit les fractures intérieures

Taghrib (APT)
Tournant. L’implosion menace les Israéliens. La fracture communautaire s’élargit de plus en plus en Israël. Pour masquer ce drame, la propagande officielle vient d’inventer une autre manière pour distinguer les composantes de sa population. Ce sont les agences de sondages qui ont été chargées de diffuser les nouveaux concepts.
Le régime israélien voit les fractures intérieures
Pour mesurer le projet suicidaire de Netanyahu d’annexer unilatéralement des territoires palestiniens, ces agences ont publié, hier, leurs sondages donnant 90% des « francophones » favorables à ce projet. Alors que les « anglophones » ne seraient contre qu’à hauteur de 31%. Une façon assez grossière pour différencier par la « langue » les composantes de la population israélienne plongée dans une fracture communautaire qui ne cesse de s’élargir. Une fracture qu’utilise Netanyahu pour faire diversion et sauver sa peau.

Les efforts déployés pour masquer la gravité de la situation intérieure israélienne vont jusqu’au refus de laisser les journalistes prendre la photo de Netanyahu dans le box des accusés du tribunal où il a comparu, dimanche dernier, pour corruption, fraude et abus de confiance. Une justice qu’il n’hésite pas à considérer de « ridicule » et inféodée à un clan du pouvoir.

C’est la première fois depuis 1948 qu’un Premier ministre en fonction comparaît devant la justice. Avant lui, Ehud Olmer, ancien Premier ministre, avait dû démissionner avant d’être condamné à la prison ferme. Pour éviter cette comparution, Benjamin Netanyahu a plongé Israël dans une crise politique sans précédent pendant plus d’une année. N’ayant pas réussi, il passe à une nouvelle étape en décidant d’annexer unilatéralement des territoires palestiniens. En faisant croire qu’ainsi il « imposera la paix » dans la région sachant que sans l’accord des parties en conflit, aucune paix durable n’est possible. Bien au contraire, c’est l’aggravation du conflit garanti.

Netanyahu met les bouchées doubles pour réaliser son projet fou avant les prochaines élections américaines qui le priveraient du soutien de l’administration Trump en cas de victoire de Joe Biden. Ce risque énorme que fait courir Netanyahu à Israël divise les Israéliens qui s’affrontent déjà dans la rue. Les fractures communautaires entre Ashkénazes (européens), Sépharades (d’Afrique du Nord), Mizrahim (d’Orient), Falachas (d’Éthiopie), etc. remontent à la surface. Les uns méprisant les autres. Le feu couve et Netanyahu joue avec l’allumette !
http://www.taghribnews.com/vdcjyxexyuqemvz.3sfu.html
votre nom
Votre adresse email