Date de publication25 May 2020 - 13:35
Code d'article : 463809

L'architecte "américain" du blacklistage doit quitter l'Allemagne

Taghrib (APT)
L’ambassadeur des États-Unis en Allemagne qui occupe provisoirement le poste de chef des services de renseignement a décidé de démissionner de son poste d’ambassadeur dans les prochaines semaines.
L
L'architecte "américain" du blacklistageRichard Grenell, actuel ambassadeur américain à Berlin et directeur par intérim du renseignement, qui avait reçu la proposition de Trump pour le poste de chef des services de renseignement, a l’intention de présenter dans les semaines à venir sa démission.

Selon Die Welt, citant l’agence de presse officielle allemande, Grenell a décidé de quitter son poste d’ambassadeur américain à Berlin.

Selon Politico, le président américain, Donald Trump, a demandé à Grenell en février dernier de retourner à Washington pour prendre la présidence des services de renseignement.

« Le mandat de Grenell, une haute autorité sécuritaire de Trump, s’approche de sa fin. La semaine dernière, le Sénat a confirmé le remplacement de Grenell par John Ratcliffe, représentant du Texas au Congrès à la tête du renseignement américain », a ajouté Politico.

En début de mars dernier, Daily War a pour sa part rapporté que Grenell a annoncé à la Maison-Blanche qu’il ne voulait pas retourner à Washington une fois son mandant arrivé à son terme.

« Certes, lorsque Grenell a formulé cette demande, aucune confirmation officielle n’a été présentée ni de la part de la Maison-Blanche ni de Berlin », a précisé Politico.
votre nom
Votre adresse email