Date de publication22 May 2020 - 7:44
Code d'article : 463475

Journée mondiale d'Al-Qods et la présence israélienne en Afrique

Taghrib (APT)
On se rappelle comment en 2019 un grand pays comme le Tchad a normalisé, sous pression de Riyad, ses liens avec Israël ou encore comment Israël a sans cesse frappé à a porte du grand Mali par la fenêtre de la force d'occupation qu'est la France. Depuis cette infiltration en catimini, la situation au sahel ne cesse de s'empirer surtout que l'entité sioniste est largement présente en Libye aux côtés de Haftar. Alors pourquoi une journée internationale baptisée du nom de Beyt al-Moghadas? Parce que l'axe US/Israël ne se contente pas d'avoir une emprise grandissante au Moyen-Orient. Il veut aussi tout en Afrique. Sous les dehors des coopérations agricoles, de télécommunication, Israël renforce son assise sur le continent. Le tragique destin du Soudan et du  Soudan sud prouvent par ailleurs quel est le prix à payer pour un rapprochement avec Tel-Aviv. Israël et l'outil des puissances colonialistes. L’ambassadeur iranien en poste à Dakar fait publier une tribune dans les colonnes de Dakaractu où il explique pour Qods est aussi une affaire africaine La Journée mondiale de Qods 2020 dispose d’une importance particulière à plusieurs égards :
Journée mondiale d
1. Tout d'abord, cette année est le 40e anniversaire de la nomination de la Journée mondiale de Qods par l'imam Khomeiny. En 1980, l'imam Khomeiny a officiellement désigné le dernier vendredi du mois sacré du Ramadan comme Jour de Qods pour soutenir la cause palestinienne, et a appelé les musulmans du monde entier à s'unir pour écourter la main du régime sioniste et de ses alliés. L'Imam Khomeiny a considéré le Jour de Qods non seulement le jour de la Palestine, mais aussi le jour de l'Islam et de la renaissance de l'Islam, et a accordé une attention particulière à la question de l'unité de l'Oummah islamique.

La journée d'Al-Qods est toujours l'axe le plus important pour l'unité des musulmans. Chaque année, à l'approche de la Journée de Quds, la demande commune des musulmans du monde entier pour la libération de Quds et son retour au peuple opprimé de Palestine résonne. Parce que nous voyons que les sionistes ont toujours mené une politique d'expansionnisme et d'occupation, et ils n'ont épargné aucun effort pour changer l'identité de la terre de Palestine et déplacer des millions de Palestiniens musulmans de leurs foyers. Les sionistes non seulement n’ont pas adhéré aux principes humains, mais aussi à aucune des résolutions de l'ONU. Il est du devoir des musulmans et des peuples libres du monde de soutenir les frères et sœurs palestiniens face à l'oppression et à l'occupation ouvertes. Il est de notre devoir humain et religieux de soutenir le peuple palestinien avec nos plumes, nos paroles et nos pensées.

2. Deuxièmement, la commémoration de la Journée de Qods de cette année est un message fort au plan de Donald Trump appelé l’accord du siècle (Century Deal). Ce plan est la dernière pièce du puzzle des usurpateurs pour stabiliser sa position sur la terre de Palestine. L'opinion publique du monde entier observe depuis des années que les Israéliens et les Américains n'ont même pas adhéré à la solution de deux États et, en encourageant le racisme et la suprématie du judaïsme, ils ont adopté La loi de l'État - nation juive à la Knesset et construit des colonies dans La Palestine occupée ayant continué à donner un visage officiel à leurs sentiments racistes et anti-palestiniens dans le but d’effacer officiellement la Palestine de la carte du monde.

La République islamique d'Iran estime que l'occupation de la Palestine est une douleur courante pour l'Oummah islamique et le problème le plus important dans le monde musulman. Par conséquent, il considère que la meilleure solution pour le traitement de base de la question palestinienne est de tenir un référendum public avec la présence du peuple palestinien, quelle que soit sa religion, afin de déterminer le destin du peuple de ce pays. Nous pensons que la question palestinienne ne peut être espérée tant que cette solution ne sera pas mise en œuvre.

3. Troisièmement, la Journée de Qods cette année coïncide avec l'épidémie de Covid - 19, donc une grande partie de l'opposition à l'agression sioniste et des discours contre le deal de siècle s'est propagée au cyberespace et aux medias virtuels. Dans le même temps, nous constatons que la situation en Palestine, en particulier à Gaza, s'est aggravée au milieu de la crise de Covid-19. Les responsables sionistes sont totalement discriminatoires dans le traitement des patients palestiniens atteints de Covid - 19, donnant la priorité aux Juifs. Peu de kits sont disponibles pour les Palestiniens. Ils se sont même opposés à la construction d'une clinique de Covid–19 dans la vallée du Jourdain. En fait, les Israéliens cherchent à institutionnaliser leur occupation sous couvert de quarantaine forcée. La bande de Gaza vit dans la pauvreté et la malnutrition en raison du long siège et ne dispose pas des infrastructures nécessaires pour lutter contre la crise du Covid-19. Par conséquent, les conséquences de la tragédie peuvent attendre le peuple opprimé et assiéger cette région.

B. Les sphères d'affaiblissement de la "cause palestinienne"

Actuellement, Les forces d'affaiblissement de la "cause palestinienne" se manifestent sur trois sphères:

1- L'unilatéralisme américain et l'accord du siècle

L’administration de Trump et son unilatéralisme représentent un tournant dans la question du Palestine, que je peux qualifier comme principale menace pour l'avenir des territoires palestiniens. Une série de décisions telles que la reconnaissance du QODS comme la capitale du régime israélien et le déplacement de son ambassade à Jérusalem; le rejet de la solution de deux États; la rupture du budget de l'Agence palestinienne pour les réfugiés (UNRWA); la Fermeture du bureau de l'Organisation de libération de la Palestine à Washington; la reconnaissance de l'annexion du Golan occupé et, surtout, le soi-disant "l'accord du siècle", constituent des menaces fondamentales pour l'avenir des Palestiniens. L'accord de Siècle (sans la participation de la partie palestinienne) représente la violation flagrante des droits internationaux et le dernier recours pour détruire davantage les droits fondamentaux des Palestiniens.

2. La Pandémie de Coronavirus et ses conséquences

La pandémie de Covid – 19 menace l'avenir de la Palestine. Son premier impact est sur la situation économique et sociale des communautés palestiniennes, en particulier dans la bande de Gaza, ce qui va accroître la possibilité des émeutes dues à l'insécurité. Le deuxième impact est l’affaiblissement des organisations internationales pour gérer la question palestinienne à l'ombre de la maladie de Coronavirus; en fait, les budgets et l'attention de ces organisations se concentrent désormais davantage sur le Coronavirus et son contrôle, ce qui a fourni une bonne occasion pour le régime israélien de détourner l’attention de l’opinion publique internationale des crimes et des activités inhumaines des sionistes, y compris l'implantation de colonies juives sur la terre de Palestine.

3- La vague du populisme mondial et ses services au régime israélien

Ces dernières années, une vague de gouvernements et de partis d’extrême droite est arrivée au pouvoir dans le monde. Cela coïncide avec le gouvernement d’extrême droite du régime israélien, qui a mis à l'écart les droits des Palestiniens. La montée des partis populistes et d’extrême droite dans divers pays a conduit à la poursuite de politiques destructrices des Israéliens.

Conclusion :

Constatant les réalités de la question palestinienne, le monde musulman doit démontrer sa solidarité contre l'occupation, l'expansionnisme et le racisme des sionistes et ne pas oublier que la principale priorité du monde islamique est le Qods, et que les slogans panarabes de certains dirigeants du Moyen-Orient ne nous détournent de la cause palestinienne.
votre nom
Votre adresse email