Date de publication30 Mar 2020 - 20:48
Code d'article : 456952

Les Russes ont annoncé l'échec de la politique de washington en Irak

Taghrib (APT)
Les États-Unis ont l'intention de reprendre leurs opérations en Irak selon le journal américain, le New York Times citant des sources bien informées auprès du département américain de la Défense.
Les Russes ont annoncé l
« L'escalade des opérations américaines en Irak ressemble à un combat perdu à l'avance », a déclaré le samedi 28 mars le membre du Conseil de la fédération Alexei Pushkov sur son Twitter. Et de poursuivre : « Les États-Unis ne peuvent pas se débarrasser des mauvaises habitudes, même au milieu d'une épidémie, ils prévoient d'intensifier les combats en Irak. Cela ne finira pas par une victoire pour les États-Unis. Cela ressemble déjà à une bataille perdue à l'avance sur le territoire de quelqu'un d'autre ».

Le New York Times a fait état des projets du Pentagone d’élargir le champ des opérations militaires en Irak.

La Russie s’intéresse au secteur de l’énergie en Irak

La Russie investit 20 milliards de dollars dans le secteur pétrolier et gazier irakien.

Le directeur adjoint du Comité de politique économique du Conseil de la Fédération de Russie, Yuri Fedorov, a déclaré que les compagnies pétrolières et gazières russes pourraient multiplier par trois leurs investissements en Irak dans un proche avenir et investir jusqu'à 20 milliards de dollars.

« Les entreprises peuvent investir 20 milliards de dollars dans des projets pétroliers en Irak », avait-il déclaré le 12 février. Pour le moment, les investissements dans les secteurs pétrolier et gazier en Irak ont ​​dépassé 10 milliards de dollars.

Il a ajouté que Lukoil, Bashneft, Gazprom Nafta, sont des principales entreprises pétrolières et gazières russes actives en Irak dont les investissements actuels dépassaient les 10 milliards de dollars.

« Les entreprises russes sont très intéressées pour investir en Irak et elles pourraient, selon des estimations, multiplier par trois leurs investissements dans ce pays. », a déclaré ce responsable russe.

L'année dernière, la Russie et l'Irak ont accru leur coopération dans le domaine énergétique. Ce sont des entreprises russes qui sont prêtes actuellement à donner un coup de main à l’Irak pour réparer et développer des centrales électriques. Au demeurant, des négociations sont en cours pour construire des centrales thermiques avec l'aide d'entreprises russes.

Les réserves de pétrole de l'Irak s’élèvent à plus de 145 milliards de barils et les gisements de gaz du pays ont dépassé les 3,7 billions de mètres cubes.
votre nom
Votre adresse email