Date de publication29 Mar 2020 - 21:31
Code d'article : 456830

L'Union européenne se déchire dans une situation difficile

Taghrib (APT)
Le manque de solidarité fait «courir un danger mortel à l'Union européenne», a averti samedi 28 mars l'ancien président de la Commission européenne Jacques Delors, dans une déclaration transmise à l'AFP par l'institut à son nom qu'il a fondé.
L
«Le climat qui semble régner entre les chefs d'État et de gouvernement et le manque de solidarité européenne font courir un danger mortel à l'Union européenne», estime l'ancien ministre français de l'Économie, qui a présidé la Commission de 1985 à 1995.

«Le microbe est de retour», ajoute ce grand défenseur de l'Europe, qui a suivi, selon l'Institut, les derniers développements au sein de l'Union et sa réponse face à la pandémie, en particulier le Conseil européen de jeudi qui a montré les divisions entre les 27, en particulier entre pays du Nord et du Sud.

De son côté, Emmanuel Macron tente de faire bouger les lignes. Le président français en appelait à la solidarité budgétaire européenne, dans un entretien à des journaux italiens vendredi 27 au soir.

Neuf pays européens, dont la France et l’Italie, avaient appelé quelques jours plus tôt à lancer un emprunt commun à toute l’Union européenne pour faire face au coronavirus, mettant la pression sur l’Allemagne, opposée à toute mutualisation des dettes.
votre nom
Votre adresse email