Date de publication26 Mar 2020 - 13:41
Code d'article : 456428

L'Arabie saoudite est sur le point de perdre tout

Taghrib (APT)
Alors que le secrétaire d'Etat US accuse l'Iran, lui-même largement touché par la Covid-19, d'en avoir exporté le virus aux cinq pays du bassin sud du golfe Persique, dont l'Arabie saoudite, c'est au moulin US que la maladie semble plutôt porter de l'eau au royaume des Salmane. Incité par les Américains à traîner en longueur la guerre au Yémen, puis à lancer une impitoyable purge contre tout opposant, les Salmanes sont bien pris au piège. Mujtahid, célèbre dénonciateur saoudien, vient de faire une nouvelle révélation : des mercenaires de la coalition militaire dirigée par l’Arabie saoudite au Yémen auraient contracté le coronavirus de la maladie Covid-19.
L
« La Covid-19 a atteint Jizan et Najran. De nombreux mercenaires yéménites aux ordres de la coalition (saoudienne) en sont contaminés. Ils se sont sous aucun traitement. Il n’y a aucune statistique sur le nombre des militaires qui auraient été en contact avec les malades. Ce qui ne fait qu'élargir les mécontentements au sein de l'armée saoudienne déjà pas en très bon termes avec le trône », a posté Mujtahid sur Twitter. Plus tôt, Mujtahid avait fait part de l’arrestation de 14 officiers de haut rang saoudiens sur ordre du prince héritier. Sur son compte Twitter, l'activiste a révélé que 14 officiers de haut rang de la Garde royale avaient été aussi appréhendés lors de la récente vague d’arrestations ordonnée par le prince héritier d’Arabie saoudite, Mohammed ben Salmane. MBS a ordonné l’arrestation d’un grand nombre de princes dont Mohammed ben Nayef, ancien prince héritier, en les accusant de vouloir lancer un coup d’état.

Mais la révélation de Mujtahed ne pèse pas grand chose face à une information qui vient de tomber sur les telex: après avoir poussé Riyad à déclencher une guerre pétrolière suicidaire contre la Russie, les Etats-Unis achèvent les Salmane, en prenant en main le contrôle d'Aramco. Sur fond  des rumeurs de possibles coups d’État à Riyad, l'Américaine Victoria Coates, a été nommée envoyée spéciale des États-Unis pour l’Énergie. Elle serait arrivée à Riyad où elle résidera. Réputée proche de Donald Rumsfeld, du Pentagone et d’Israël, elle fut conseillère du pro-sioniste sénateur Ted Cruz lors de sa campagne électorale. A quoi joue Trump? La Maison-Blanche envisagerait de prendre directement en main l’Aramco (Saudi Arabian Oil Company) qui a été privatisée à hauteur de 1,5 % en décembre dernier pour le grand bonheur des Américains. Elle priverait ainsi les Salmane de leur unique source de revenus en échange, sans doute, de leur maintien au pouvoir. Fin 2019, les USA ont bien commencé à mener une purge au sein de l'armée saoudienne désormais entièrement dirigée par les officiers US. 
votre nom
Votre adresse email