Date de publication25 Mar 2020 - 20:12
Code d'article : 456382

De grandes pertes pour la coalition saoudienne au Yémen

Taghrib (APT)
L’activiste et le dénonciateur saoudien avec pour pseudonyme Mujtahid a fait part de l’arrestation de 14 officiers de haut rang saoudiens sur ordre de Mohammed ben Salmane.
De grandes pertes pour la coalition saoudienne au Yémen
Sur son compte Twitter, Mujtahid a révélé que 14 officiers de haut rang de la Garde royale avaient été aussi appréhendés lors de la récente vague d’arrestations ordonnée par le prince héritier d’Arabie saoudite, Mohammed ben Salmane.

« Les officiers de haut rang sont très préoccupés et ils ne se sentent pas en sécurité. En plus, la plupart des princes craignent qu’ils soient les prochains détenus », écrit le dénonciateur saoudien.

Mohammed ben Salmane a récemment ordonné l’arrestation d’un grand nombre de princes dont Mohammed ben Nayef, ancien prince héritier, en les accusant de vouloir lancer un coup d’état.

Mujtahid croit que Mohammed ben Salmane envisage de renforcer son pouvoir en pleine crise du coronavirus en Arabie saoudite.

Selon le quotidien américain The Wall Street Journal, Ahmed ben Abdelaziz, prince saoudien, a été également arrêté sur fond des accusations de Mohammed ben Salmane.

Le porte-parole des Forces armées yéménites a annoncé, mardi 24 mars, à l'orée de la sixième année de guerre contre le Yémen, un bilan des pertes saoudiennes particulièrement alarmant pour le Royaume.

Le général de brigade Yahya Saree a annoncé, lors d’une conférence de presse retransmise en direct par la chaîne de télévision Al-Masirah, que plus de 10 000 soldats et officiers à la solde de la coalition d’agression saoudienne avaient été tués ou blessés depuis le début de la guerre contre le Yémen.

« 4 200 soldats et officiers de l’armée saoudienne ont été tués. 1 240 forces émiraties ont été également tuées ou blessées. Parmi les mercenaires soudanais à la solde de l’Arabie saoudite, plus de 8 000 ont été abattus ou blessés. En plus, Ansarallah a détruit 371 avions de la coalition saoudienne dont 53 avions de combat et hélicoptères et 318 drones de reconnaissance et d’espionnage », a expliqué le général de brigade Yahya Saree.

Et d’ajouter: « Ansarallah a repéré 257 000 attaques aériennes de la coalition jusqu’au 14 mars 2020. »

Il a averti qu’Ansarallah multiplierait ses attaques au cas où la coalition d’agression saoudienne poursuivrait ses frappes aériennes et ne lèverait pas le blocus visant le Yémen.
votre nom
Votre adresse email