Date de publication19 Feb 2020 - 23:48
Code d'article : 452037

Alep est devenue un symbole de la victoire de la Syrie

Taghrib (APT)
La libération de la ville syrienne Alep peut signifier la victoire de l'armée syrienne contre les groupes terroristes dans le nord du pays.
Alep est devenue un symbole de la victoire de la Syrie
Le retour de la ville d’Alep dans le giron du gouvernement syrien est l’événement le plus important de ces dernières années et il peut contribuer très fortement à la reconstruction de la Syrie et à son développement politico-économique.

Force est de constater que la reprise de la ville d’Alep, capitale économique de la Syrie, est la plus grande victoire jamais connue par l’armée syrienne depuis son occupation par les groupes terroristes en 2012, a estimé Abdel Bari Atwan, éditorialiste du journal Rai al-Youm.

Ce mercredi, le premier avion en provenance de Damas a décollé de l’aéroport international d’Alep qui était fermé depuis 2012. D’autres vols sont programmés pour Le Caire, Dubaï et d’autres capitales arabes. Et l’autoroute M5 qui relie Alep à Damas sera rouverte cette semaine. Ces quelques heureux événements marquent un retour à la vie normale et la relance de la roue économique du pays après des années de guerre et de blocus.

D’un côté, la Syrie se réjouit des victoires de l’armée sur le terrain, de l’autre, les groupes armés de l’« opposition » et leurs alliés turcs se retrouvent en état de crise et dans une impasse, à l’approche de la bataille finale d’Idlib.

Dans ce contexte, Ankara multiplie les menaces, non pas dans l’objectif de les mettre en application, mais pour faire pression sur le camp adversaire et arriver à de nouveaux accords de cessez-le-feu. Les menaces d’attaques contre l’armée syrienne à Idlib ne règlent rien et ne font en réalité que compliquer davantage la situation.  

La reconquête d’Idlib par le gouvernement syrien est son droit légitime. La lutte contre les groupes qui font partie des groupes terroristes est un devoir patriotique. En neuf ans, les villes syriennes ont été libérées une après une.
votre nom
Votre adresse email