Date de publication14 Feb 2020 - 11:12
Code d'article : 451428

Les soldats américains voient la contestation populaire à Hassaké

Taghrib (APT)
Les Syriens des environs de Qamishli ne peuvent plus supporter la présence des soldats américains dans leurs localités.
Les soldats américains voient la contestation populaire à Hassaké
Les habitants de toutes les régions autour de Qamishli dans la province syrienne de Hassaké se sont soulevés mercredi contre les forces terroristes américaines.

Les habitants du village de Khirbet Amo ont barré la route aux véhicules blindés des occupants américains et détruit quatre de leurs voitures.

Dans le même temps, les habitants du village de Bweir al-Bouassi ont également obstrué la circulation des véhicules américains.

En réaction, les forces américaines ont tiré sur les protestataires. Un civil a été tué.

Le gouverneur de Hassaké, Jayez al-Hamoud al-Moussa, a estimé que les événements de ce mercredi étaient le vrai point culminant du début de la résistance populaire contre l'occupation américaine.

Al-Moussa a déclaré au journal syrien Al-Watan que la guerre avec les États-Unis serait menée par les comités populaires en Syrie et que les événements d'hier montrent le dévouement et le sacrifice des Syriens qui s'opposent à toute occupation quelle qu'elle soit.

Des funérailles du jeune homme abattu par les forces américaines devraient avoir lieu. « Les habitants de Khirbet Amo méritent le respect car c'est la quatrième fois qu’ils font front aux troupes américaines », a-t-il affirmé.

La population syrienne s’insurge contre la présence de l’armée américaine dans la province de Hassaké qui regorge de gisements pétroliers.

Le 26 janvier dernier, des patrouilles américaines ont été bloquées au poste de contrôle de l'armée syrienne sur l’autoroute M4 – à 14 km au nord-ouest de Hassaké. Elles insistaient pour que le drapeau russe au-dessus du point de contrôle, soit baissé.
votre nom
Votre adresse email