Date de publication14 Feb 2020 - 9:05
Code d'article : 451427

Une cérémonie en mémoire du général-lieutenant Qassem Soleimani à Téhéran

Taghrib (APT)
Des Iraniens, des responsables militaires et gouvernementaux ont particité à une cérémonie en mémoire de la martyr du général-lieutenant Hadj Qassem Soleimani à Téhéran.
Une cérémonie en mémoire du général-lieutenant Qassem Soleimani à Téhéran
Une cérémonie de deuil a été organisée sur l’esplanade de Mosallah de Téhéran en commémoration du quarantième jour de la mort en martyr du général de corps d’armée Qassem Soleimani et de ses compagnons assassinés par une attaque de drone américain près de l’aéroport de Bagdad.

Le général Hossein Salami, commandant en chef du Corps des gardiens de la Révolution islamique (CGRI), le général Ismail Qaani, commandant de la Force Qods, le général Mohammad Pakpour, commandant des forces terrestre du CGRI, le général Ali Fadavi, commandant en chef du CGRI, le général Amir Ali Hajizadeh, commandant de l'armée de l'air ainsi que le général Mohammad Hejazi, commandant adjoint de la Force Qods ont participé à cette commémoration.

Lors de cette cérémonie une lecture du testament de Soleimani a été faite. 


"Soleimani n'est pas mort"
Des millions d'Iraniens célèbrent le 41 anniversaire de la victoire de la révolution et le 40ème jour du général martyr Soleimani.
A l’occasion de cette cérémonie, le général Hossein Salami, a prononcé un discours : « Lorsque le général Soleimani est entré dans la guerre contre les sionistes, les Palestiniens combattaient avec la pierre. Il a transformé Gaza, Cisjordanie et le nord de la Palestine en un champ de bataille contre les sionistes d’autant plus que ces derniers ont érigé un mur autour d’eux-mêmes. Soleimani avait enfermé Israël ».

« Dans la guerre au Liban face aux sionistes, il était directement présent. Mener une vie en danger, c’était son art. Il était présent en Méditerranée pour protéger les musulmans », a précisé le général Hossein Salami.

« Il a fait échouer la politique des Etats-Unis de créer un nouveau Moyen Orient. Hadj Qassem a créé plusieurs forces. Si les sionistes écoutent bien, ils pourront entendre à leurs frontières les langues pakistanaise, iranienne, libanaise et d’autres encore», a-t-il indiqué.

En allusion aux déclarations d’un dirigeant sioniste concernant le fait que les Etats-Unis ont partagé la tâche pour cibler les Iraniens en Syrie et en Irak, le commandant en chef du CGRI s’est exprimé en ces termes : « Nous leur disons que vous avez tort comme toujours. Je vous avertis que cette parole sera accompagnée d’actions. Si vous commettez la moindre erreur nous vous prendrons pour cibles tous les deux. »

« Nous leur avons à maintes reprises conseillé de ne pas compter sur les Etats-Unis. Ils seront en retard ou ils n’y arriveront pas. Avant de miser sur cela, je vous conseille de regarder la mer car elle sera votre dernier refuge », a souligné le général Salami.

Une cérémonie similaire a été organisée en Irak sur le site du drame près de l'aéroport international de Bagdad pour commémorer le 40e jour suivant la mort en martyr du commandant en chef anti-terroriste iranien, le général de corps d’armée, Qassem Soleimani et d’Abou Mahdi al-Mohandes, commandant en second des unités de mobilisation populaire irakiennes.

Les irakiens participant à cette commémoration ont condamné l'assassinat de Soleimani, d’Abou Mahdi al-Mohandes et de leurs compagnons, réclamant le retrait immédiat des troupes américaines de leur pays.

Soleimani et al-Mohandes ont tous deux joué un rôle clé dans la défaite de Daech.

La popularité du général Soleimani transcende les frontières et de nombreuses personnes à travers le Moyen-Orient et au-delà même le considèrent comme la figure de proue de la défaite de Daech et d'autres groupes takfiristes.

Des centaines de milliers d'Irakiens scandant "Mort à l'Amérique" se sont joints au cortège funèbre du général Soleimani et d’al-Mohandes à Bagdad et dans les villes saintes de Karbala et de Najaf.  
http://www.taghribnews.com/vdchiznkq23nmkd.4ft2.html
votre nom
Votre adresse email