Date de publication10 Feb 2020 - 12:47
Code d'article : 451036

L’Iran a dévoilé un autre missile balistique

Taghrib (APT)
L'Iran qui ne renonce pas à ces capacités balistique pour se défendre contre toute attaque, présente un nouveau missile.
L’Iran a dévoilé un autre missile balistique
Le Corps des gardiens de la Révolution islamique (CGRI) a dévoilé, dimanche 9 février, un nouveau missile balistique de courte portée, baptisé Raad-500. Ce missile est équipé de nouveaux réacteurs Zoheir fabriqués avec des matériaux composites plus légers que ceux des précédents modèles en acier. Ont été également dévoilés les réacteurs Salman fabriqués avec les mêmes matériaux, mais dotés d’une « tuyère mobile » pour l’envoi des satellites dans l’espace.  

Raad-500 peut être propulsé par un réacteur de nouvelle génération conçu pour placer des satellites en orbite. Le Raad-500 est un missile de nouvelle génération, 50 % plus léger que le missile Fateh-110, mais sa portée en est supérieure de 200 km.

La cérémonie du dévoilement a eu lieu en présence du général de division Hossein Salami, commandant en chef du CGRI, et le général de brigade Amir Ali Hajizadeh, commandant de la Force aérospatiale du CGRI.

Hossein Salami a affirmé que la tuyère mobile sur le nouveau réacteur constituait un bond dans le domaine de la technologie moderne des missiles. « Les nouvelles technologies qui ont permis des missiles moins coûteux, plus légers, plus rapides et plus précis pourraient être appliquées à toutes les classes de missiles iraniens », a-t-il ajouté.

La nouvelle technologie permet également la fabrication des lance-satellites légers à propulsion solide, des missiles sol-sol à la SER faible (Surface Équivalente Radar) et des missiles étant en mesure de faire des manœuvres brusques afin de contourner les boucliers antimissiles. Elles réduisent également les coûts, augmentent le taux de production et diminuent la complication du processus de production.

 
votre nom
Votre adresse email