Date de publication14 Jan 2020 - 10:39
Code d'article : 448127

AIEA: le représentant de l'Iran rencontre le directeur général

Taghrib (APT)
L'ambassadeur et représentant permanent de l'Iran auprès de l'ONU et d'autres organisations internationales à Vienne, Kazem Gharibabadi et le directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) Rafael Grossi ont discuté lundi dernier de la dernière situation concernant le plan d'action sur le nucléaire iranien.
AIEA: le représentant de l

Au cours de la réunion, ils ont également traité des relations Iran-AIEA au cours de la nouvelle année.

La réunion a eu lieu à un moment où l'Iran a conditionné son engagement à l'accord à l'attachement des autres parties après la sortie unilatérale des États-Unis de l'accord. Mais après un délai de deux ans et l'incapacité des parties européennes à faire leur part, l'Iran a commencé à réduire ses engagements sur une période de 60 jours.

Le 5 janvier, le gouvernement iranien a annoncé dans un communiqué la décision du pays de prendre la dernière mesure pour réduire les engagements envers le plan d'action global commun (PAGC). Le cabinet a déclaré que l'Iran n'observera aucune restriction dans les domaines opérationnels, y compris les capacités d'enrichissement, le pourcentage d'enrichissement, le volume de matériel enrichi ainsi que la recherche.

Le cabinet a en outre déclaré dans sa déclaration que, comme cinquième étape pour réduire ses engagements, l'Iran abandonnera la dernière restriction clé dans le domaine des opérations mise en place dans le PAGC littéralement «les limitations du nombre de centrifugeuses».

Cependant, a souligné le cabinet, l'Iran poursuivra sa coopération avec l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) comme auparavant.
votre nom
Votre adresse email