Date de publication31 Dec 2019 - 14:00
Code d'article : 446501

La rationalité islamique est approche influente pour faire disparaître les séditions dans le monde musulman

Taghrib (APT)
A l'aide de la rationalité islamique, nous devons neutraliser les plans de l'arrogance mondiale qui cherchent à créer les séditions entre les gouvernements et les nations islamiques, a déclaré le secrétaire général du Conseil mondial du rapprochement des écoles islamiques.
La rationalité islamique est approche influente pour faire disparaître les séditions dans le monde musulman
Le Guide suprême de la révolution islamique a insisté pleinement sur la rationalité islamique et nous devons utiliser cette approche dans le monde musulman et neutraliser les plans de l'arrogance mondiale qui cherche à créer les discordes entre les sectes, les nations, et les gouvernements islamiques, a dit cheikh Hamid Shahryari, secrétaire général du Conseil mondial du rapprochement des écoles islamiques dans un entretien avec le journaliste de l'agence Taghrib (APT).

Cette rationalité islamique est présentée comme une approche efficace pour disparaître les séditions dans le monde musulman. Cela sera réalisé à l'aide de jeunes élites actives dans le domaine du rapprochement islamique. Nous ferons notre effort grâce  aux jeunes ayant la supervision sur le rapprochement islamique pour arriver à nos objectifs pratiques dans ce domaine, a-t-il suivi.

Nous espérons qu'à l'aide de la rationalité islamique et de la supervision des jeunes dans le domaine du rapprochement islamique, nous pourrions réaliser le renouvellement du rapprochement islamique voulu par le Guide suprême, a-t-il espéré.

Nous profiterons des gens expérimentés qui sont actifs dans ce domine depuis des années, dans les groupes de réflexion. Après l'élaboration des plans à l'aide des jeunes élites, nous continuons à réaliser les objectifs du Conseil mondial du rapprochement des écoles islamiques. Inchallah, nous pouvons réaliser le renouvellement voulu par le Guide suprême et indiqué dans son décret, a-t-il ajouté.

 
votre nom
Votre adresse email