Date de publication7 Dec 2019 - 14:09
Code d'article : 444448

Les Irakiens montrent leur soutien aux grands oulémas

Taghrib (APT)
Les manifestations en soutien à la source d’imitation se poursuivent depuis 2 jours à Bagdad, capitale irakienne. Les participants à ces manifestations ont dénoncé l’ingérence américaine et israélienne.
Les Irakiens montrent leur soutien aux grands oulémas
« Les manifestants ont scandé des slogans contre les casseurs et brûlé les drapeaux des États-Unis et d’Israël », a rapporté Al-Mayadeen.

Ces manifestations ont débuté dans les rues Palestine, al-Habibiya et al-Chaab vers la place Tahrir. Ils brandissaient des pancartes et scandaient des slogans en soutien à l’ayatollah Sistani, source d’imitation chiite en Irak.

Les chefs de tribu de la province de Karbala ont convenu de ne pas laisser les habitants des autres provinces entrer dimanche prochain dans la ville de Karbala afin de préserver la sécurité et la stabilité de cette ville. Les manifestants ont également demandé aux services de sécurité de prendre des mesures contre ceux qui ont l’intention de porter atteinte à la sécurité et d’apporter leur soutien aux revendications légitimes.  

La chaîne irakienne Al Forat TV a fait part de manifestations d’envergure place Tahrir dans le centre de Bagdad. « Les manifestants brandissaient le drapeau irakien », a ajouté cette chaîne.

« Les participants ont également affirmé que les manifestations doivent se dérouler de manière pacifique », a poursuivi Al Forat TV.

Le représentant de l’Ayatollah Sistani, Abdel Mahdi al-Karbalaei, a déclaré lors du sermon de la prière de ce vendredi 6 décembre à Karbala que les manifestations devaient se dérouler sans brutalité.

« Les manifestants ne doivent permettre aux casseurs de se glisser parmi eux pour agresser les forces de sécurité et détruire les biens publics », a-t-il averti.

Le deuxième tour de manifestations populaires en Irak se poursuit depuis le 25 octobre en protestation contre la vie chère et la corruption. En abusant du climat de protestation, des personnes suspectes infiltrées parmi les rang des manifestants pacifiques ont incendié les biens public dans différentes villes du pays.
votre nom
Votre adresse email