Date de publication7 Dec 2019 - 12:29
Code d'article : 444427

Le ciel yéménite est dangereux pour l'armée de l'air saoudienne

Taghrib (APT)
Environ trois mois après les tirs de missiles yéménites d’Ansarallah contre les champs pétroliers d’Abqaiq et Khurais en Arabie saoudite, les tensions dans la région étaient limitées à des affrontements mineurs dans le nord du pays. La tentative des dirigeants yéménites pour entamer des négociations en vue d'un cessez-le-feu et l’établissement de la paix a amené Ansarallah à cesser temporairement et unilatéralement ses attaques contre l’Arabie saoudite.
Le ciel yéménite est dangereux pour l
Mais les frappes aériennes répétées de la coalition d’agression saoudienne contre différentes régions au Yémen ont incité les commandants yéménites à lancer des avertissements répétés et à souligner la capacité des forces yéménites à contrer et à repousser les attaques: ce qui a été prouvé, la semaine dernière, par la performance étonnante de l'unité de défense de l'armée yéménite contre l'armée de l'air saoudienne.

Début de la plus brillante bataille d'Ansarallah: le 29 novembre à l’aube, les forces d’Ansarallah ont lancé des attaques contre les positions des mercenaires saoudiennes dans le nord de la province de Saada. Quelques heures plus tard, un hélicoptère AH-64 Apache saoudien a été déployé dans la région pour soutenir les forces saoudiennes. Une fois sa mission achevée, l’hélicoptère s’est dirigé vers sa base située dans le sud du royaume. C’était à ce moment-là que l’appareil a été abattu par une roquette tirée par la DCA d’Ansarallah.

Les deux pilotes saoudiens de l’hélicoptère, Abdul Majid al-Amri et Saud al-Shahri, ont été tués. Les sources proches d'Ansarallah ont déclaré que l'opération a été menée par un nouveau système qui sera dévoilé à l'avenir.

Après le renversement de l'hélicoptère Apache dans la province de Saada, l'unité défensive d'Ansarallah a visé les drones de combat de l’ennemi dans la province de Hajjah. Le 30 novembre, des images d'un drone de type Wing Loong qui avait été abattu dans le district de Heyran, ont été publiées.

L’examen initial des images a montré que le drone avait touché le sol de manière presque sûre et que l’arme et son équipement électronique semblaient également parfaitement intacts. Il est possible que le drone ait perdu le contact avec le centre de contrôle sous l’effet des appareils de brouillage de l'unité défensive d'Ansarallah.

Cette capture d'écran d'une vidéo publiée par Ansarallah montre une partie de la nouvelle batterie de la DCA du mouvement de résistance yéménite.

Le porte-parole de l'armée yéménite, le brigadier général Yahya Saree, a déclaré ce jeudi 5 décembre que les forces de défense yéménites avaient abattu deux drones de reconnaissance saoudiens dans la province de Baqem, dans le nord du pays. Jusqu'à présent, l'image d'un de ces drones a été publiée par les médias yéménites, le drone devrait être de type LunaX2000 fabriqué en Allemagne.

Pendant les cinq dernières années, la défense aérienne yéménite a chassé des dizaines d'hélicoptères de la coalition saoudienne, mais l’abattement de trois drones et un hélicoptère Apache en moins d’une semaine porte un message très important aux agresseurs, signalant un changement majeur dans les capacités défensives des comités populaires yéménites.
http://www.taghribnews.com/vdcj8xexauqexxz.3sfu.html
votre nom
Votre adresse email