Date de publication7 Dec 2019 - 11:03
Code d'article : 444399

Les forces de la résistance libanaise renforce sa présence à la frontière

Taghrib (APT)
L’armée israélienne a avoué jeudi 5 décembre que les actions de ce régime n’avaient pas affaibli le Hezbollah au Liban.
Les forces de la résistance libanaise renforce sa présence à la frontière
Selon l’agence de presse américaine Associated Press, l'armée israélienne a déclaré qu'un an après la découverte d'un réseau de tunnels transfrontaliers du Hezbollah, le groupe libanais a renforcé sa présence à la frontière israélienne.

Ni la destruction des tunnels ni les récents problèmes internes au Liban n’ont diminué le désir du Hezbollah de faire face au régime israélien, a rapporté l’agence Associated Press citant des responsables militaires israéliens.

Le commandant de la Brigade frontalière du Nord, Roy Levy, a déclaré jeudi que « nous avons un ennemi très sérieux » ajoutant que le Hezbollah avait l'intention de renforcer sa présence à la frontière israélo-libanaise et de se préparer à attaquer Israël.

Le régime israélien considère le Hezbollah libanais comme une menace majeure, estimant que le groupe a constitué ces dernières années un arsenal de quelque 130 000 roquettes et missiles capables de viser n'importe où en Israël.

En décembre dernier, le régime israélien a prétendu avoir découvert et détruit un réseau de tunnels du Hezbollah. Le régime dit avoir détruit ces tunnels en quelques mois.

Roy Levy a déclaré que malgré cela, il n'y avait eu aucun changement dans la conduite du Hezbollah. « Ils possèdent plusieurs caméras et effectifs près de la frontière. », a-t-il ajouté.

Après des succès remportés par le Hezbollah face aux groupes terroristes en Syrie, le gouvernement américain et le régime israélien ont intensifié leurs efforts pour mettre plus de pressions sur ce groupe de résistance libanais.

Pour réduire la popularité du Hezbollah au Liban, Washington impose des sanctions aux banques et aux personnalités libanaises pour avoir des liens présumés avec le groupe.

Les États-Unis et le régime israélien ont également mis la pression sur les pays européens afin qu'ils qualifient le Hezbollah de « terroriste » dans le but de limiter ses activités.

Ces décisions sont prises alors que le Hezbollah est l’un des partis politiques les plus importants au Liban, et que malgré les actions américaines contre ce groupe, un grand nombre des sièges du Parlement ont été attribués à la coalition soutenue par le groupe lors des législatives de l’année dernière.
http://www.taghribnews.com/vdchwknkw23nkxd.4ft2.html
votre nom
Votre adresse email