Date de publication1 Dec 2019 - 17:35
Code d'article : 443892

Dévoilement de nouveaux acquis de la Marine iranienne

Taghrib (APT)
Dans une cérémonie en présence du commandant de la Marine de l’Armée iranienne, deux nouveaux acquis de cette force ont été dévoilés.
Dévoilement de nouveaux acquis de la Marine iranienne
A l’occasion de la journée des Forces navales de l’Armée iranienne samedi 30 novembre, en présence du commandant de la Marine de l’Armée iranienne, l’amiral Hossein Khanzadi, deux nouveaux acquis ont été dévoilés sous les noms du « Projet du drone de mer Pélikan 2 » et du « Projet Sorenne ».

Le "drone de mer Pélikan 2" a la possibilité de s’infiltrer à la profondeur des terres ennemies, de patrouiller et d’identifier. Ce drone utilise quatre moteurs perpendiculaires et un puissant moteur de propulsion qui peut atterrir et décoller verticalement d’un flottant en mouvement. Il est également résistant à la perméabilité lors de l’atterrissage à la surface de l’eau et n’a pas besoin d’installations et d’infrastructures volumineuses et coûteuses à exploiter. A noter que ce drone a passé les tests HAT et SAT sur le terrain avec réussites.

Actuellement, tous les systèmes de positionnement terrestre et maritime nécessitent des satellites situés au-dessus de l’atmosphère pour déterminer leurs coordonnées exactes. Il est pratiquement impossible de déterminer la position des sous-marins car les ondes électromagnétiques ne sont pas capables de pénétrer à la profondeur des mers. Le "projet Sorenne" conceptualise et construit l’unité d’INS (la navigation inertielle est une technique utilisant des capteurs d’accélération et de rotation afin de déterminer le mouvement absolu d’un avion, un missile ou un sous-marin). Elle a l’avantage d’être totalement autonome. Le projet Sorenne n’a pas besoin de GPS et il offre une position du sous-marine avec un faible taux d’erreur. Ce système est construit que par quelques pays en raison de sa valeur et de sa technologie et n’a jamais été placé sur une unité de la Marine iranienne.

Egalement la mine marine Sadaf 2 qui, sa principale mission, est l’opération défensive contre les flottants de surface et des sous-marins ennemis. "Sadaf 2" est une mine à contact et est positionnée sous la surface de l’eau jusqu’à 100 mètres.

On peut effectivement citer la bombe téléguidée intelligente à longue portée de « Balabane » qui est dotée des ailes pliantes et aussi basée sur les systèmes de guidance de GLONASS, GPS et INS. Sa précision est de 30 mètres et peut être transportée par le drone « Karrar ».
votre nom
Votre adresse email