Date de publication28 Nov 2019 - 15:30
Code d'article : 443619

Des relations plus dévéloppées entres les universités iraniennes et celles des pays de l'OCS

Taghrib (APT)
Lors de la réunion des ministres de la Science des pays membres de l’Organisation de Coopération de Shanghai (OCS), le vice-ministre iranien de la Science chargé de l’éducation, Ali Khaki Seddigh, a demandé le développement des relations scientifiques et éducatives des universités iraniennes avec les pays membres de l’OCS.
Des relations plus dévéloppées entres les universités iraniennes et celles des pays de l
Le Secrétariat permanent de l’OCS est situé en Chine et ses buts globaux sont l’amélioration du niveau des coopérations entre les pays (principalement voisins) dans les domaines de la politique, le commerce, l’économie, les recherches, la technologie, la culture, l’éducation, l’énergie, le transport, le tourisme et l’environnement. Les objectifs transcendants de cette organisation sont l’effort pour préserver la paix et la sécurité au niveau de la région et l’envi de la fondation d’un nouvel ordre mondial basé sur la justice, la rationalité et la participation populaire.

Les membres de l’OCS sont actuellement la Chine, la Russie, l’Inde, le Pakistan, le Kazakhstan, le Kirghizistan, le Tadjikistan et l’Ouzbékistan et les membres observateurs de cette organisation sont l’Iran, l’Afghanistan, la Biélorussie et la Mongolie.

Egalement les pays de l’Azerbaïdjan, l’Arménie, le Cambodge, le Népal, la Turquie, et le Sri Lanka sont les partenaires de discussion de l’Organisation de Coopération de Shanghai et quelques autres pays de la région aussi ont demandé à être membre de cette organisation.
votre nom
Votre adresse email