Date de publication28 Nov 2019 - 12:52
Code d'article : 443600

La présence considérable de l'Iran en mer Rouge

Taghrib (APT)
Le commandant de la marine iranienne, le contre-amiral Hossein Khanzadi, a déclaré mercredi que la marine iranienne surveillait la mer Rouge et le canal de Suez pour assurer la sécurité de la navigation.
La présence considérable de l
S’exprimant lors d’une réunion avec des cadets de la marine iranienne, le contre-amiral Khanzadi a déclaré que la durabilité de la sécurité était une condition préalable à la stabilité des activités économiques.

« En raison des conditions de sécurité spéciales dans la région de la mer Rouge et des insécurités causées par les activités terroristes qui menacent nos compagnies de navigation, la marine iranienne accorde une attention particulière à cette région, considérée comme une étendue d’eau peu sûre », a déclaré le commandant de la marine iranienne.

Il a ajouté que jusqu’à présent, la marine avait envoyé 64 groupes navals dans les eaux internationales afin de défendre les intérêts du pays.

« En plus des groupes navals qui ont effectué des missions différentes dans la région dans le passé, les deux groupes navals, 63 et 64, qui ont une présence permanente et constante dans la mer Rouge jusqu’au canal de Suez assureront désormais la sécurité de nos compagnies de navigation », a-t-il ajouté.

Le contre-amiral Hossein Khanzadi a souligné que tous les États déploient des efforts particuliers pour maintenir une sécurité durable des activités sociales, politiques, économiques et culturelles.

Il a noté que les forces armées sont responsables de la sécurité nationale.

Une partie de la sécurité se trouve à l’intérieur des frontières du pays, et une partie de celle-ci est le pouvoir dissuasif de défendre l’intégrité territoriale de tout pays contre les menaces, a déclaré le commandant iranien.

Les forces navales iraniennes sont responsables de la défense de l’intégrité territoriale du pays et des intérêts en pleine mer, a ajouté Khanzadi.

En octobre, un pétrolier iranien, baptisé Sabiti, a été attaqué par deux missiles lancés depuis un lieu inconnu dans la mer Rouge.

L’incident était le dernier en date impliquant des pétroliers dans la région de la mer Rouge et du golfe Persique, voie de navigation vitale reliant les pays producteurs de pétrole aux marchés mondiaux.

 
votre nom
Votre adresse email