Date de publication9 Nov 2019 - 13:10
Code d'article : 442157

L'armée russe a commencé à patrouiller dans le nord de la Syrie

Taghrib (APT)
Selon l’agence de presse russe TASS citée par Fars News, après que Youri Borenkov, responsable du Centre russe pour la réconciliation en Syrie, a fait part du commencement de la patrouille des hélicoptères russes dans le nord-est de la Syrie, le pilote russe Dmitry Ivanov a annoncé que les forces aériennes russes effectuerait quotidiennement ces missions dans le nord de la Syrie.
L
En ce qui concerne la mission de patrouille en Syrie, Youri Borenkov a annoncé que la Russie poursuivait ses efforts pour appliquer les dispositions du mémorandum de Sotchi.

Des hélicoptères russes ont lancé jeudi 7 novembre leur première patrouille aérienne dans le nord-est de la Syrie dans le cadre du mémorandum d'entente signé le 22 octobre entre la Russie et la Turquie.

« Les avions de l’armée russe ont effectué des patrouilles dans les directions de l’aéroport de Kweires, la ville d'Aïn Issa, dans la province de Raqqa, et le lac Assad », a déclaré Bournekov.

D’autre part, le pilote russe Dmitry Ivanov a déclaré que des patrouilles aériennes sont effectuées quotidiennement dans le nord-est de la Syrie: « Nous avons commencé des missions spéciales de patrouille aérienne dans les provinces du nord de la Syrie. Elles auront lieu dans plusieurs axes et la patrouille s'effectuera à chaque fois par deux hélicoptères à une altitude de 50 à 60 mètres. »

Il a ajouté que l'objectif principal de la mission de patrouille était « d'assurer la sécurité » dans le nord-est de la Syrie et de coopérer avec la police militaire syrienne.

Ainsi dans l’objectif de consolider sa position pour défendre le peuple et le territoire syriens, l’armée syrienne a déployé des matériels militaires à la frontière turque. De nombreux soldats syriens sont stationnés à la frontière turque depuis deux jours. La zone s'étend de la ville de Qamichli à la ville d'al-Malikiya, à l'est, à environ 60 km.


Le 22 octobre, le président russe Vladimir Poutine et le président turc Recep Tayyip Erdogan ont signé un mémorandum d'accord sur des actions communes visant à résoudre la crise syrienne dans le nord-est de la Syrie.

Selon le document susmentionné, le 23 octobre, la police militaire russe et les garde-frontières syriens ont été déployés dans des zones situées à 30 kilomètres de la zone de sécurité.

Le 29 octobre, le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, a annoncé que les milices kurdes avaient totalement retiré leurs unités armées de la zone de sécurité. Le 1er novembre, les militaires russes et turcs ont commencé leurs premières patrouilles communes dans les zones situées à l'est de l'Euphrate.
votre nom
Votre adresse email