Date de publication5 Nov 2019 - 17:10
Code d'article : 441892

L'Iran répond à toute agression avec force

Taghrib (APT)
« Des évolutions s’enchaînent au Moyen-Orient à une vitesse folle. Israël a annoncé qu’une dizaine de missiles avaient été tirés depuis la bande de Gaza, seulement quelques heures après que le Hezbollah eut frappé un drone israélien. » Partant de cela, le journal Rai al-Youm mesure le risque d’une grande guerre irano-israélienne dans une région où le risque d’implosion est sérieux.
L
« Malgré les événements en série survenus dans le détroit d’Hormuz, les États-Unis n’ont eu aucune réaction sur le terrain. Côté iranien, l’on évite toute mesure hâtive sur le plan maritime contre Israël, malgré les déclarations de Natanyahu d’après lesquelles l’Iran disposerait de missiles capables de frapper les bateaux israéliens et les zones les plus profondes à l’intérieur d’Israël ; et cela, alors que les attaques visant les forces proches de la RII en Irak ont été attribuées au régime israélien.

Avec la mort d’Al-Baghdadi, une “nouvelle ère terroriste” semble commencer, et pourrait être la conséquence de l’opération “Source de paix” de la Turquie en Syrie. Dans un tel contexte, les hommes politiques de différentes parties régionales disent qu’un faux pas suffirait à entraîner la région dans la guerre. “Le calme relatif qui était instauré auparavant dans la région n’existe plus ; la région vit un véritable risque d’implosion”, entend-on de différentes parts.

Selon les estimations israéliennes, cette escalade de tensions signifie que l’Iran serait au seuil d'une importante décision : affronter l’ennemi directement ou indirectement ? Et en cas de guerre, l’Iran ne se contentera pas de riposter aux agissements israéliens contre ses forces alliées en Irak et en Syrie. La RII va certes procéder à une très dure opération de représailles qui pourrait se propager au Liban et à Gaza et changer la carte géographique de la région.

De plus, Israël sait que la poursuite de ses agissements au Liban et en Irak agirait en faveur du déclenchement d’une grande guerre. Les services de renseignement occidentaux ont auparavant mis en garde contre d’énormes dégâts que cette guerre ferait subir à Israël. C’est ce qui a conduit Israël à se mettre en état d’alerte et à déployer les batteries de DCA sur les fronts du nord et du sud. Les ambassades israéliennes dans différents pays du monde ont aussi fermé. Il pourrait donc s’agir d’une opération stratégique qui pourrait mener le régime israélien à réagir… »

 
votre nom
Votre adresse email