Date de publication20 Oct 2019 - 14:14
Code d'article : 440486

L’Arbaïn est le message de l'unité

Taghrib (APT)
L’Arbaïn signifie littéralement une quarantaine de jours. Le terme est bien connu aujourd'hui en raison de l'importance du grand rassemblement lié à l'événement de l’Arabaïn, organisé chaque année par des millions de musulmans et même de non-musulmans dans la ville sainte de Kerbala en Irak et parallèlement dans le monde entier.
L’Arbaïn est le message de l
Dans un premier regard, il s’agit d’un grand rendez-vous spirituel pour lequel les passionnés et les  amoureux de l'imam Hussein (béni soit-il)  se retrouvent chaque année. A cette fin, ceux qui sont capables de se déplacer effectuent le pèlerinage sur place en affluent en particulier à pied vers la ville sainte de Kerbala pour la commémoration de l’Arbaïn (40ème jour après le martyr de l’Imam Hussein), ceux qui n’y sont pas capables le célèbrent chez eux, dans leurs villes et quartiers.

Mais durant ces dernières années le culte de l’Arbaïn marquée par une marche spirituel gigantesque ayant pour slogan « l’Unité politique, sociale et religieuse des Musulmans et des nations éprises de la liberté du monde » s’est transformé en un des plus grands rituels religieux-social  dans le monde.

Depuis le monde entier les regards se fixent vers Kerbala où des millions de fidèles dont le nombre a été estimé cette année à près de 20 millions, des quatre coins du monde, se dirigent vers le mausolée de l’Imam Hussein. Quel est le secret de cet Imam, qui après 1400 ans attirent ce nombre de fidèles ?

Certes une telle présence dans les jours dédiés à Imam Hussein (P) et à ses compagnons martyrisés et capturés par les tyrans de l’époque (l’année 61 de l’hégire), a d’importants messages politiques et sociaux au monde.

A se rendent à la ville de Karbala à l'occasion d'une grande cérémonie religieuse tous les ans, le quarantième jour de leur 40e martyre, et se lamentent dans leurs villes et leurs quartiers, interdits de déplacement. Processus.

Des millions de musulmans du monde entier participent au rituel de l’Arbaïn, à la fois dans le but de visiter le sanctuaire de l'imam Hussein et pour restaurer la solidarité et l'unité entre les musulmans du monde entier.

La présence de différentes personnes issues de différents pays et de différentes religions à la cérémonie del’Arabaïn exprime cet important message que les peuples du monde entier, quelle que soit leur confession, appellent à la coexistence pacifique de toutes les nations et à la fin de l’oppression et de la violence dans toutes les communautés.

Cela est devenu ces dernières années une particularité de l’Arbaïn. Bien que ce soit un exercice spirituel typiquement chiite, des sunnites, et même des chrétiens, des Yézidis, des Zoroastriens et … prennent part à la fois au pèlerinage et au service des dévots. Cela est remarquable compte tenu de la nature exclusive des rituels religieux, et cela ne peut signifier qu’une chose : les peuples, indépendamment de leur couleur ou de leur croyance, considèrent l’Imam Hussein (P) comme un symbole universel de la liberté et de la compassion, sans frontières et méta-religieux.

Cette année, en provenance de la République islamique d’Iran, plus de trois millions de personnes ont pris part à la marche grandiose de l’Arbaïn, le nombre le plus élevé parmi les pays musulmans après l’Irak.

Bien que certaines villes d'Irak aient connu, une ou deux semaines avant les commémorations de l’Arbaïn, une série de troubles  et que l’on pensait qu'en raison des tensions en Irak avant le rituel, le taux de fréquentation diminuerait brusquement, mais les troubles, provoquées en partie par des complots étrangers visant à ternir l’événement religieux de l’Arbaïn, ont été rapidement neutralisés et n'ont jamais affecté la volonté des passionnés de l'imam Hussein de venir et vénérer sa  Quarantaine.

Cet aperçu de la ferveur religieuse qui pousse ainsi les gens adeptes ou non-adeptes, musulman ou non-musulman, à défier tous les obstacles et les probabilités et les risques et à sortir pour pleurer la mort en martyre de Hussein (P), cet Imam de Paix et d’Amitié, quatorze siècles après qu’elle soit survenue, montre que le principe de la cordialité et de l’unité entre les hommes n’a pas de limite et ne connait aucune frontière en Islam, cette religion vivante, qui respire, pleine de ferveur et de vitalité .
votre nom
Votre adresse email