Date de publication20 Oct 2019 - 11:19
Code d'article : 440462

Les drones américains continuent à provoquer

Taghrib (APT)
Ce drone avait décollé d’une base aérienne sur l’île de Scissile. Il a longé pendant quelques heures la frontière de Kaliningrad de Russie dans l’espace aérien lituanien et il est allé jusqu'à se rapprocher de 32 km de cette frontière.
Les drones américains continuent à provoquer
Ce drone a également survolé à plusieurs reprises les provinces de Peskov et de Leningrad depuis la frontière entre l’Estonie et la Lettonie jusqu’au golfe de Finlande avant de sortir finalement de la région en longeant la frontière de Kaliningrad.   

Récemment, les vols de drones et d’avions de reconnaissance étrangers dont ceux des Américains se sont multipliés à proximité des frontières russes, notamment au-dessus de la mer Noire et de la province de Kaliningrad, en dépit des protestations de Moscou.

« La création par l’Otan de bases à proximité des frontières russes n’est pas une action positive. Moscou y répondra par les moyens politiques et militaires », a affirmé le Premier ministre russe, Dmitri Medvedev.

« Il est de notoriété publique que la sécurité de la Russie est indissociable de ses intérêts. Nous sommes une grande puissance nucléaire et la création par l’Otan de bases à proximité des frontières russes ne donne pas une impression positive », a souligné au quotidien serbe Večernje Novosti, Medvedev avant de se rendre à Belgrade et de déclarer : « Nous y avons répondu et nous continuerons de le faire par nos moyens politiques et militaires ».

À l’invitation du président serbe, Aleksandar Vučić, Medvedev s’est rendu ce samedi 19 octobre à Belgrade pour participer au 75e anniversaire de la libération de Belgrade de l’occupation allemande fasciste. Le Premier ministre russe s'entretiendra également avec les dirigeants serbes.

 
votre nom
Votre adresse email