Date de publication16 Oct 2019 - 9:53
Code d'article : 440183

Abandonés par les Américains, les kurdes sont protégés par l'armée syrienne

Taghrib (APT)
Une source militaire syrienne a confié, mardi 15 octobre à l’agence de presse russe Russia Today, que les troupes syriennes se trouvaient entre Tall Tamar et Ras al-Aïn. « Une confrontation militaire directe risque de se produire à chaque moment », a-t-elle ajouté.
Abandonés par les Américains, les kurdes sont protégés par l
La source a précisé que 15 camions, chargés d’équipements logistiques étaient arrivés en Syrie via le point de passage de Simalka et en provenance du Kurdistan irakien.

Dans la foulée, l’agence de presse officielle syrienne SANA a rapporté que l’armée régulière était arrivée à Manbij, au nord-est d’Alep.

En même temps, la chaîne de télévision, al-Mayadeen a annoncé, citant les sources locales, que des unités de l’armée syrienne avaient déjà commencé à se diriger vers la banlieue de Kobané, à l’est d’Alep.

Le correspondant d’al-Mayadeen en Syrie a rapporté que l’armée syrienne était arrivée à Aïn Issa, au nord de Raqqa.

À présent, les troupes syriennes sont déployées dans l’ouest et dans le nord de Manbij, c’est-à-dire dans une superficie d’une centaine de kilomètres carrés, non loin de Manbij et de la ligne de contact avec les forces syriennes et leurs alliés.

Par ailleurs, al-Mayadeen a rapporté que l’armée syrienne était arrivée à Tabaqa, en banlieue de Raqqa et qu’elle continuait à se diriger vers le Nord. Selon les sources locales, les forces américaines ont quitté dimanche soir une tour d’observation, située dans le sud de Kobané.

Selon Reuters, les États-Unis et la France ont commencé à retirer leurs troupes du nord de la Syrie. Citant des responsables américains, Reuters a rapporté que Washington allait évacuer la plupart de ses soldats du Nord syrien dans les jours à venir.

D’autres sources ont également confié à al-Mayadeen que la France avait décidé de retirer ses unités militaires actuellement déployées dans le nord de la Syrie.

Le quotidien britannique, The Times a annoncé que Londres était prêt à évacuer ses forces spéciales de la Syrie et que les préparatifs avaient été déjà lancés à ce propos.

D’autre part, les forces syriennes sont passées à côté d’un convoi de soldats américains dans le nord-est de la Syrie qui était en train de se retirer, indique l’agence de presse Sputnik.

Dans une vidéo, publiée par Sputnik, un convoi de blindés portant les drapeaux des États-Unis et les véhicules transportant les soldats syriens passent les uns à côté des autres en suivant une direction opposée dans une autoroute reliant Manbij à Kobané.

 
votre nom
Votre adresse email