Date de publication14 Oct 2019 - 15:08
Code d'article : 440002

Le régime israélien viole l'espace aérien du Liban

Taghrib (APT)
Des drones israéliens ont survolé, ce dimanche matin, la banlieue sud de Beyrouth (Zahiya), après quoi les forces de l’armée libanaise se sont immédiatement installées dans la région.
Le régime israélien viole l
Selon le journal libanais An-Nahar, des drones israéliens ont survolé à basse altitude le secteur de Muawad dans la banlieue sud de Beyrouth, provoquant une alerte urgente des services de renseignements de l'armée et de plusieurs membres du Hezbollah. L'armée s'est déployée dans la région de Muawad près de la tente du mouvement « Amal » montée à l’occasion des cérémonies de l’Achoura, en prévision de toute situation d'urgence.

« Contrairement aux rumeurs, l'armée n'a encore abattu aucun avion, alors que les drones se sont dirigés vers la région montagneuse et que la situation en matière de sécurité revient progressivement à la normale dans la banlieue de Beyrouth », a déclaré An-Nahar.


Le 25 août dernier, le régime de Tel-Aviv a violé l’espace aérien de Zahiya par deux drones-kamikazes et l’explosion de l’un d’entre eux a endommagé le bâtiment du centre médiatique du Hezbollah, l'autre ayant été intercepté par la Résistance.

Le ministre libanais de la Défense, Elias Bou Saab, avait déclaré à l'époque que le drone israélien avait mis en péril la circulation des avions à l'aéroport international de Beyrouth.

« Le drone israélien était un drone militaire et n'était pas un drone ordinaire. Les enquêtes montrent qu'Israël avait prévu d'envoyer plusieurs drones. L'un des drones transportait quatre kilos et demi d'explosifs plastiques et l'autre avait huit moteurs et quatre ailes », avait alors souligné le ministre libanais de la Défense.

Selon un rapport d’El Nashra, un avion d’espionnage israélien de type « MK » a violé l’espace aérien libanais, le jeudi 10 octobre, en effectuant des vols de moyenne altitude dans les zones de Bint Jbeil et Marjeyoun. Les avions de combat israéliens ont également violé l'espace aérien libanais au-dessus des fermes de Chebaa. Mais que cherche Israël? L'attaque israélienne du 25 août contre Zahiya a été ripostée par le Hezbollah qui a intercepté un drone israélien non loin de la ville de Ramyah, située à la frontière Liban-territoires occupés de la Palestine. Le drone israélien a été intercepté au moment où il traversait la frontière avec le Liban. Israël cherche-t-il un remake de ce scénario?

 
votre nom
Votre adresse email