Date de publication13 Oct 2019 - 17:13
Code d'article : 439924

Rohani: Nous avons des indices sur l’attaque contre le pétrolier iranien

Taghrib (APT)
« Nous avons des indices sur l’attaque par missile contre le pétrolier iranien dont nous avons annoncé au Premier ministre pakistanais et nous avons déclaré que les recherches continuent jusqu’à ce que le problème soit éclairci », a déclaré le président iranien.
Rohani: Nous avons des indices sur l’attaque contre le pétrolier iranien
Lors de la conférence de presse conjointe avec le Premier ministre pakistanais, Imran Khan, le président iranien, Hassan Rohani, a annoncé que nous avons déclaré nos inquiétudes envers l’incident de vendredi 11 octobre concernant les pétroliers spécialement le pétrolier iranien en Mer Rouge.

« Le Premier ministre pakistanais a également fait des remarques sur la sécurité de la région sensible du Golfe Persique que nous les avons approuvées et nous avons insisté que pour régler et mettre fin à la guerre au Yémen, il faudra un cessez-le-feu immédiat et des aides au peuple de ce pays et cela pourra être un bon début », a ajouté Hassan Rohani.

« L’Iran et le Pakistan ont insisté que la solution des problèmes de la région est politique et il faudra les régler par le dialogue entre les pays », a évoqué M. Rohani.

« Aujourd’hui, nous avons également discuté des dangers du régime sioniste pour la sécurité de la région et j’ai insisté au Premier ministre pakistanais que chaque bonne parole et bonne volonté auront des réponses dignes », a précisé le président iranien.

« Nous avons discuté des questions des sanctions cruelles des Etats-Unis contre le peuple iranien et les axes de nos discussions étaient basées sur ce que les sanctions de Washington étaient un terrorisme économique », a réitéré M. Rohani.

« Nous avons insisté que pour régler les problèmes, Washington doit revenir au Plan global d'action conjoint (PGAC) et laisser de côté les sanctions. Abandonner les sanctions était notre point clé », a évoqué le président iranien.

Insistant que les deux pays ont des relations approfondies et stratégiques, Hassan Rohani a ajouté que les relations bilatérales et le développement des relations entre Téhéran et Islamabad, les questions de la sécurité des frontières et l’activation des marchés frontalières étaient l’un des axes des discussions avec le Premier ministre pakistanais.

« Nous avons également discuté de la région dont le Moyen-Orient, spécialement du Golfe Persique et de la mer d’Oman qui sont très sensible pour le monde et notre région. La paix et la stabilité dans cette région ont également été abordés lors de notre entretien », a-t-il continué.
votre nom
Votre adresse email