Date de publication5 Oct 2019 - 15:59
Code d'article : 439181

Irak: l'Ayatollah Sistani, la source d’imitation chiite a fait l'objet d'une tentative d'assassinat

Taghrib (APT)
Le gouverneur de la province de Najaf a fait part de l’arrestation d’un groupe de saboteurs-terroristes dans l’ancienne ville de Najaf.
Irak: l
« Ce groupe avait l’intention d’assassiner la source d’imitation des chiites en Irak, le grand ayatollah Ali Sistani », a-t-il affirmé avant d'ajouter :

« Le premier jour, les manifestations étaient pacifiques et les forces de sécurité protégeaient les manifestants. Le deuxième jour, les manifestants se sont dirigés vers l’ancienne ville de Najaf. Les extrémistes qui étaient présents parmi les protestations ont tenté de s’attaquer au bureau du grand ayatollah Ali Sistani  ».

« Tout le monde doit savoir que la source d’imitation est notre ligne rouge. Nous protégeons les manifestations pacifiques mais nous avons constaté que certains manifestants suivent des objectifs suspects », a-t-il souligné.

« La sécurité de l’ancienne ville de Najaf a été restaurée », a-t-il fait remarquer

Citant le gouverneur de la province de Najaf, le journaliste de la chaîne iranienne Al-Alam a rapporté que les membres de ce groupe avaient l’intention d’assassiner l’Ayatollah Sistani.  

Il est à noter qu’en 2014, l’ayatollah Sistani a émis la fatwa de former les Unités de mobilisation populaire appelées les Hachd al-Chaabi afin de lutter contre Daech.

Après cette fatwa, 100 000 combattants, pour la plupart des chiites se sont rassemblés dans plus d’une quarantaine de groupes. Ces groupes sont également composés de sunnites, de chrétiens et de yézidis qui combattent tous dans le cadre des Hachd al-Chaabi. Ces Unités de mobilisation populaire sont devenues un organe de sécurité qui lutte aux côtés des forces de l’armée et de la police fédérale irakiennes. Ils ont joué un rôle crucial dans la défaite de Daech.

Les Hachd al-Chaabi ont à plusieurs reprises mis l’accent sur la nécessité d’un retrait définitif des forces américaines d'Irak. Ces dernières semaines les positions de cette force populaire ont été prises pour cible et selon les résultats d’une enquête, Israël et les Etats-Unis seraient derrière les attaques en question.

Reste aussi à noter qu'en ce qui concerne les protestations en Irak, le secrétaire général du mouvement de résistance irakien, Asaïb Ahl al-Haq, le cheikh Qais Khazali, avait « prédit » ces manifestations.

« Les manifestations qui auront lieu le 10ème mois de cette année seront liées au Deal du siècle », avait en effet averti il y deux mois le cheikh Qeiss Khazali à la télévision irakienne.

Lors de son discours il avait prévenu qu’au mois d’octobre 2019, certains tenteraient sur les réseaux sociaux de faire croire que ces manifestations sont spontanées et populaires mais qu’en réalité des groupes politiques seront derrière ces protestations.

« Le gouvernement qui s’était opposé à ce Deal du siècle doit s’attendre à de telles actions de la part des partis politiques », avait averti le secrétaire général du mouvement de résistance irakien, Asaïb Ahl al-Haq.

 
votre nom
Votre adresse email