Date de publication2 Oct 2019 - 13:57
Code d'article : 438980

CGRI : « les USA, neutralisés par la Révolution islamique»

Taghrib (APT)
« Tout le monde reconnaît aujourd’hui que la Révolution islamique a neutralisé le Grand Satan », a affirmé le commandant adjoint du Corps des Gardiens de la Révolution islamique (CGRI), en allusion à la puissance défensive et militaire de la République islamique d’Iran.
CGRI : « les USA, neutralisés par la Révolution islamique»
Lors d’un discours ce mardi 1er octobre à Khomeyn, ville natale du fondateur de la Révolution islamique dans la province de Markazi, le commandant adjoint du Corps des Gardiens de la Révolution islamique (CGRI), le général Ali Fadavi, en allusion aux drones ennemis visés jusqu’ici par la DCA iranienne, a affirmé que les Américains avaient eux-mêmes reconnu qu’ils cherchaient des alliés régionaux et transrégionaux afin d’acquérir une puissance dissuasive face à l’Iran.

« Depuis des années, les États-Unis et les dirigeants de certains États de la région cherchaient à renverser le gouvernement syrien. Obama avait lui-même déclara : “nous cherchions une chute du régime d’Assad, mais nous n’avons pas réussi à le faire, à cause de l’Iran”. Ce sont donc les ennemis de la Révolution islamique qui passent aux aveux (…). », a rappelé le général Fadavi qui a fait allusion aux 40 années qui nous séparaient de la victoire de la Révolution islamique :

« Pendant toutes ces années, l’ordre islamique iranien ne s’est jamais trouvé dans l’impasse, juste parce que face aux problèmes et crises, nous avons toujours su accomplir notre devoir divin en nous remettant à Dieu tout-puissant et grâce à Dieu, nous sommes toujours parvenus aux meilleurs résultats. »

Le haut cadre militaire iranien en a donc conclu que le peuple iranien et l’ordre de la République islamique d’Iran pourront espérer réussir grâce à Dieu tout-puissant dans tous les domaines.

Le commandant adjoint du CGRI a rappelé que le budget militaire des États-Unis se chiffrait à plus de 800 milliards de dollars en ajoutant : « Nos revenus pétroliers pour 25 années de vente seraient l’équivalent du budget du Pentagone pour seulement un an et pourtant, nous avons la main haute ».
votre nom
Votre adresse email