Date de publication1 Oct 2019 - 14:27
Code d'article : 438885

MBS fait tout pour vaincre l’Iran

Taghrib (APT)
« Aidez-nous à prendre le contrôle du Moyen-Orient afin que nous puissions normaliser nos relations avec Israël », a déclaré le prince héritier saoudien qui se démène à concrétiser le rêve saoudien de tous les jours.
MBS fait tout pour vaincre l’Iran
Le prince héritier saoudien Mohammad ben Salmane a promis de reconnaître et de normaliser le commerce avec Israël si les États-Unis l’aident à « vaincre l’Iran et à prendre le contrôle du Moyen-Orient ».

Ces déclarations qui ont été révélées par un documentaire présenté samedi par la chaîne américaine PBS via l'émission télévisée Frontline, ont été faites par ben Salmane lors d'une rencontre avec le président américain Donald Trump durant sa célèbre visite à Riyad en mai 2017.

Martin Smith, le présentateur du documentaire intitulé « Le prince héritier », a déclaré que Mohammad ben Salmane souhaitait que Trump assure « l'assistance des États-Unis pour vaincre l'Iran tout en soutenant les ambitions du prince de devenir un acteur clé au Moyen-Orient ».

Selon Smith, Ben Salmane s'est engagé, en retour, à aider Trump et son gendre, Jared Kushner, à résoudre le conflit israélo-palestinien qui était le noyau de ce qui a ensuite formé le plan américain connu sous le nom de « Deal du siècle ».

Le documentaire présentait également l'analyste militaire du Washington Post, David Ignatius, citant le prince héritier saoudien qui avait déclaré: « Je vois un Moyen-Orient dont Israël fait partie... Je suis prêt à reconnaître et à entretenir des relations commerciales avec Israël. »

Il a ajouté que la proposition de Ben Salmane « tentait l'administration américaine et est devenue le noyau du plan de Kushner qui n’a toujours pas été divulgué ».

Les relations israélo-saoudiennes se sont étroitement rapprochées depuis l'arrivée au pouvoir de Ben Salmane, après l'annonce d'une réunion qui avait eu lieu précédemment entre l’héritier du trône saoudien, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et d'autres responsables du golfe Persique sur un yacht en mer Rouge.

En juin dernier, un diplomate saoudien a déclaré aux Globes que la normalisation des relations entre l'Arabie saoudite et Israël ne serait qu'« une question de temps », reconnaissant l'existence d'une relation secrète israélo-saoudienne et affirmant que l'Arabie saoudite utilisait les technologies israéliennes.

Bien que le ministre saoudien des Affaires étrangères, Adel Al-Jubeïr, ait déclaré que son pays n'était pas au courant des détails du plan américain pour régler la question palestinienne, le diplomate saoudien a prétendu que l'accord représentait un avantage important, car « il comprend une stratégie économique inclusive pour le développement de l'ensemble de la région, et en particulier de la Palestine ».

 
votre nom
Votre adresse email