Date de publication14 Sep 2019 - 10:28
Code d'article : 437120

L'Arabie saoudite ne peut se débarasser du 11-Septembre

Taghrib (APT)
Les autorités américaines ont annoncé le jeudi 12 septembre qu’elles allaient révéler l’identité longtemps gardée secrète d’une personne soupçonnée d’avoir ordonné à deux responsables saoudiens d’aider des membres du commando du 11-Septembre, ce qui pourrait mettre l’Arabie saoudite dans l’embarras.
L
Longtemps restée confidentielle, l’identité de cet individu ne sera pas rendue publique mais révélée aux familles des victimes des attentats de 2001 qui poursuivent en justice l’Arabie saoudite, l’accusant d’avoir apporté une aide matérielle à al-Qaïda, selon un document transmis au juge en charge du dossier.

Selon la chaîne d’information NBC News, « à la lumière de la nature exceptionnelle de ce dossier », le FBI et le ministère de la Justice ont décidé de leur donner satisfaction, selon un document transmis au juge en charge du dossier.

Le ministère de la Justice a accepté de lever le secret sur le nom de ce « tiers » mais pas sur les autres informations contenues dans ce rapport.

Les représentants de l’ambassade saoudienne à Washington ont refusé de commenter la décision du gouvernement américain et les porte-parole de la Maison-Blanche les ont référés au département de la Justice sans répondre aux questions des médias.

Le nom de l’individu en question avait été supprimé du résumé du rapport sur les attentats du 11 septembre par le FBI en 2012. Les familles des victimes et les avocats des plaignants en avaient tout de suite déduit qu’il devait s’agir d’un haut responsable saoudien.

Le FBI a déclaré qu’il était prioritaire pour les familles des victimes du 11/9 de connaître l’identité de ce responsable saoudien et que cette information aiderait au progrès de la plainte déposée à l’encontre de l’Arabie saoudite.

Un rapport officiel de 2002 avait accusé deux responsables saoudiens basés aux États-Unis d’avoir aidé certains membres du commando à trouver un logement et à obtenir des permis de conduire et d’autres documents.

17 ans après les attentats contre les tours jumelles du World Trade Center de New York et le début des conflits et des invasions de l’armée américaine en Asie occidentale, de nombreuses questions sur les véritables auteurs de ces attaques et sur leurs motivations ne sont toujours pas élucidées.
votre nom
Votre adresse email