Date de publication7 Sep 2019 - 16:27
Code d'article : 436587

Le passage stratégique al-Qaëm-Abou Kamal dans les mains des forces de la Résistance

Taghrib (APT)
Le poste frontière stratégique al-Qaëm entre la Syrie et l’Irak sera rouvert le 7 septembre, après plus de cinq ans de fermeture.
Le passage stratégique al-Qaëm-Abou Kamal dans les mains des forces de la Résistance
Selon Sputnik, le comité de sécurité de Deir ez-Zor et le préfet de la province ont inspecté le passage pour s’assurer que tous les préparatifs sont prêts avant la réouverture.

Le point de passage d’al-Qaëm devait rouvrir le 1er septembre. Toutefois, les travaux de rénovation en cours du côté irakien ont retardé la réouverture.

Le 6 août, des commandants des armées des deux pays voisins avaient effectué une visite au point de passage d’al-Qaëm/Abou Kamal et exprimé leur volonté d’accélérer les préparatifs visant à normaliser la situation dans cette zone.

Le point de passage à la frontière entre les deux pays a été préalablement rouvert partiellement en juillet dernier.

La Syrie est reliée à l’Irak par trois postes frontières, dont deux sont contrôlés par les forces américaines. Le premier est al-Yarubiyah/Rabia, qui relie le nord-est de la Syrie au territoire irakien et est contrôlé par les Forces démocratiques syriennes (FDS), soutenues par la coalition américaine. Le deuxième point de passage, c’est al-Walid/al-Tanf, qui est surveillé par les forces américaines et britanniques.

Les forces gouvernementales irakiennes ont libéré la partie est d’al-Qaëm en novembre 2017. En quelques jours, l’armée syrienne a ensuite libéré la partie située à l’ouest de la frontière, près de la ville d’Abou Kamal.

La réouverture du point de passage al-Qaëm devrait dynamiser les échanges commerciaux entre la Syrie et l’Irak, ce qui aura un impact positif sur la situation économique des deux pays.


Parallèlement à la réouverture du passage stratégique reliant les villes frontalières d’al-Qaëm dans la province irakienne d’al-Anbar et d’Abou Kamal dans la province syrienne de Deïr ez-Zor, l’armée syrienne développe actuellement ses infrastructures sur la base aérienne T4 dans la province voisine de Deir ez-Zor, Homs, selon des informations et des images satellite diffusées en ligne. Les images montrent que la longueur de la piste sud de la base aérienne passe de 3 200 m à 3 750 m. Un troisième aérodrome est également en construction.

 
votre nom
Votre adresse email