Date de publication24 Aug 2019 - 14:24
Code d'article : 435069

Le Bavar-373, plus performant que ses concurrents américain et russe

Taghrib (APT)
Le général de brigade, Shahrokh Shahram a déclaré que le système de défense antimissile iranien « Bavar-373 », était plus performant que les systèmes américain Patriot et russe S-300.
Le Bavar-373, plus performant que ses concurrents américain et russe
« Le système a été construit et amélioré en tenant compte de la nécessité du pays de disposer d’un système de défense de haute précision », a déclaré jeudi à la télévision iranienne le général de brigade Shahrokh Shahram.

La batterie de défense antimissile iranienne « Bavar-373 » a été construit, car l’Iran avait besoin d’un système de missiles plus puissant que le S-300 russe pour faire face aux menaces croissantes contre le pays, a-t-il ajouté.

Selon le général Shahram, le système iranien a une portée d’interception et une puissance de frappe supérieure aux S-300 russes et dispose de plus de 10 000 yeux à facettes, dont chacun fait office de radar.

Il a également comparé le système iranien avec les systèmes de défense de zone à haute altitude (THAAD) et les batteries Patriot fabriqués aux États-Unis et a déclaré que le Bavar-373 était plus puissant que les deux systèmes mentionnés.

Le système de missile sol-air, baptisé « Bavar-373 », a été dévoilé lors d’une cérémonie le jeudi 22 août en présence du président iranien, Hassan Rohani, du ministre de la Défense, le général de brigade Amir Hatami, et d’autres hauts responsables de l’armée.

Le Bavar-373 est un système de défense antimissile mobile conçu pour intercepter et détruire les cibles hostiles jusqu’à une altitude de 65 km. Le système utilise des missiles d’une portée maximale de 300 km.

Il est capable de détecter simultanément jusqu’à 300 cibles, d’en suivre activement 100 et d’en engager six à la fois.

Le Bavar-373 dispose de deux radars d’interception, capables de résister à la guerre électronique et aux bombes électromagnétiques. De plus, les radars sont capables de détecter les missiles antiradars (ARM) utilisés pour détruire les défenses antiaériennes.

La comparaison établie par le général Shahram entre les systèmes Bavar-373 et Patriot se fondait en partie sur la publication d’un rapport par les Émirats arabes unis, selon lequel le système américain Patriot n’avait pas été capable de repousser les attaques de drones yéménites contre l’Arabie saoudite.

« Les systèmes antiaériens tels que le Patriot ne sont pas capables de contrer les drones yéménites, car ils sont conçus pour intercepter les missiles Scud de moyenne et longue portée », écrit le rapport.
votre nom
Votre adresse email