Date de publication16 Jul 2019 - 12:13
Code d'article : 429886

Yémen: L'Arabie cherche à se retirer d'une guerre inutile

Taghrib (APT)
Au début de la guerre contre le Yémen, l’Arabie saoudite avait prétendu qu’elle en finirait, en l’espace de quelques semaines, avec le mouvement yéménite Ansarallah. Aujourd’hui, suite au retrait partiel émirati de la coalition de guerre, les Saoudiens, plus isolés que jamais, sont passés à la défensive.
Yémen: L
Ces dernières semaines, le retrait des forces émiraties du Yémen et les raisons qui se cachant derrière cette décision ont fait couler beaucoup d’encre.

« Les différends stratégiques divisant Riyad et Abou Dhabi se révèlent chaque jour un peu plus. Alors que l’Arabie saoudite préfère focaliser les opérations de la coalition sur les zones au Nord yéménite depuis où sont effectuées les attaques contre les aéroports d’Abha et de Jizan, les EAU veulent privilégier les opérations offensives dans le Sud surtout le port d’Aden », a écrit dimanche le journal israélien Haaretz.

De même, le journal Rai al-Youm a récemment écrit que les Saoudiens se trouvent seuls et abandonnés au Yémen. « Ils sont dans le collimateur des critiques internationales qui les rendent responsables de la mort des milliers de civils yéménites. « Les EAU qui étaient considérés comme l’allié de Riyad dans la guerre disent avoir remplacé leur stratégie de guerre par celle de la paix », écrit le journal qui ajoute :

« Et sur le plan politico-militaire, l’image de l’Arabie saoudite a été tellement ternie que le porte-parole adjoint d’Ansarallah lui propose d’acheter des armes yéménites, juste après que les Patriot américains s’avèrent incapables de protéger le territoire saoudien face aux missiles yéménites. »
votre nom
Votre adresse email