Date de publication15 Jul 2019 - 10:39
Code d'article : 429698

L'armée américaine menace la libre navigation dans le Golfe Persique

Taghrib (APT)
Le Koweït va renforcer la sécurité dans ses ports, ce qui révélerait des inquiétudes liées au plan des États-Unis et de leurs alliés occidentaux de créer une nouvelle coalition pour soi-disant sécuriser la navigation maritime dans le golfe Persique. Le directeur général de l’Organisation portuaire koweïtienne a fait part de l’élaboration de « plans de sécurité » visant à protéger les ports du Koweït en coordination avec divers organismes du pays.
L
L’Organisation portuaire du Koweït a signé le samedi 13 juillet un protocole de coopération conjointe avec le ministère de la Défense et la Marine du pays, sur l’élaboration de plans de sécurité pour la protection des ports du pays en coordination avec d’autres appareils, rapporte l’agence de presse Fars News.

« La signature de ce protocole d’accord intervient à une période importante que la région traverse sur le plan de la sécurité », a déclaré le PDG de l’Organisation koweïtienne des Ports, Yousof Abdollah al-Naser al-Sabah.

Les autorités koweïtiennes signent un accord pour renforcer la sécurité de leurs ports. ©Fars News

Alors que les États-Unis cherchent à créer une coalition composée de pays de la région pour assurer, prétendent-ils, la sécurité de navigation dans la région du golfe Persique, il paraît que les pays riverains, dont le Koweït, n’ont aucun intérêt à ce que les choses évoluent dans un sens risquant d’alimenter la crise dans cette zone ultra-sensible maritime.

Yousof Abdollah al-Sabah a déclaré que des efforts concertés étaient nécessaires pour maintenir la sécurité des ports du petit État du golfe Persique et « assurer une pleine préparation pour toute urgence éventuelle », y compris la formation et l’échange d’expériences, selon le rapport de l’agence de presse koweïtienne KUNA.

Le 14 juin dernier, le représentant permanent du Koweït auprès de l’ONU, Mansour al-Otaibi, avait mis en cause les accusations américaines contre l’Iran, selon lesquelles ce dernier serait impliqué dans les attaques de pétroliers en mer d’Oman, jugées par Téhéran comme « suspectes ».

Sur cette base, il est fort probable que le plan visant à protéger les ports koweïtiens vise à répondre aux préoccupations quant à la formation d’une alliance militaire entre les États-Unis et leurs alliés occidentaux, alimentant une escalade qui fait peser de nouvelles menaces sur une région déjà ébranlée par des politiques interventionnistes et iranophobes.

Le quotidien britannique The Independent s’est penché dans un article sur les répercussions de l’ingérence de Londres dans la région du golfe Persique.

M. al-Sabah a ajouté que les articles du protocole d’accord, signé sur la base navale « Mohammed Al-Ahmad », mettaient l’accent sur la formation des officiers et des forces de la marine du pays, ainsi que sur l’orientation navale, l’échange d’expériences entre les deux signataires, ainsi que l’organisation des formations à l’étranger.

Ce responsable koweïtien a salué les efforts du ministère de la Défense, en particulier ceux de ses forces navales pour la mise en œuvre d’exercices continus et périodiques dans les eaux régionales du Koweït afin de maintenir le niveau de performance des troupes.

 
votre nom
Votre adresse email