Date de publication9 Jul 2019 - 12:15
Code d'article : 428785

L'ingérence saoudienne en Syrie: Les tribus syriennes feront face à tout complot

Taghrib (APT)
Nawaf Tarrad al-Mahlam, secrétaire général du Parti al-Chaab (Parti du peuple) et cheikh d’une tribu syrienne a fait part du soutien des tribus syriennes à Damas face à tout plan de démembrement de la Syrie.
L
Nous ne sommes pas étonnés de ces ingérences que ce soit de la part d’al-Sabhan ou de quelqu’un d’autre dans les affaires de la région d'al-Jazira de la Syrie ou encore dans les rifs de Deir ez-Zor, de Hassaké, de Raqqa ou encore de l’est d’Alep », a déclaré Nawaf Tarrad al-Mahlam en réaction à la visite illégale du ministre saoudien, Thamer al-Sabhan, dans les régions orientales de la Syrie.


« Depuis le début de la crise syrienne, nous savions que les mains et l’argent sales n’atteindraient pas leurs objectifs en Syrie », a-t-il déclaré au quotidien syrien al-Watan al-Mahlam.

Le chef de tribu a rappelé que la position des tribus de la Syrie était claire depuis le début de la crise, concernant l'intégrité territoriale et la souveraineté de la Syrie.

Al-Mahlam a souligné aussi que le soutien apporté par l’Occident et par les Etats-Unis ou encore Riyad aux FDS importait peu pour les tribus de Syrie en ajoutant : « Ils veulent utiliser les hommes faibles comme un atout ; que ce soient des membres de tribus ou pas ! ».

« Je demande aux Etats-Unis et à l’Occident de citer le nom d’un chef tribal qui soit devenu leur pion. Notre prise de position en tant que chefs de tribus de la République arabe syrienne a été claire face aux Saoudiens, Américains et Européens : nous ferons face à tout complot contre la Syrie », a-t-il assuré.

Accompagné par l’ex-secrétaire d’État adjoint, Joël Rubin et l’ex-ambassadeur américain à Bahreïn, William Robak, Al-Sabhan s’est rendu à la mi-juin à Deir ez-Zor.

Selon des sources proches de « l’opposition syrienne », les responsables saoudiens et américains ont rencontré certaines personnalités locales et certains chefs tribaux sur une base américaine dans le champ pétrolier d’al-Omar dans la banlieue de Deir ez-Zor ; un champ dont le pétrole est trafiqué par les Américains, rappelons-le.

Mohamed al-Akam, un parlementaire syrien a annoncé que cette visite s’inscrivait dans le cade du soutien aux FDS qui sont confrontées à la colère et à l’insoumission des tribus arabes qu’elles contrôlent.

« Et, Sabhan est arrivé avec de l’argent pour convaincre les chefs de ces tribus de rester sous le commandement des FDS », a-t-il affirmé.
votre nom
Votre adresse email