Date de publication7 Jul 2019 - 14:27
Code d'article : 428439

Yémen : Ansarallah se dote de nouvelles armes

Taghrib (APT)
Conjointement au dévoilement de leurs nouvelles armes, les combattants d’Ansarallah poursuivent les opérations contre les aéroports du Sud saoudien, conditionnant l’arrêt des attaques à la levée du blocus contre les aéroports yéménites.
Yémen : Ansarallah se dote de nouvelles armes
Dans la soirée du samedi 6 juillet, le porte-parole des forces armées yéménites, le brigadier général Yahya Sari, a fait part d’une opération de haute précision menée par les drones de type Qasef K-2 d’Ansarallah contre le hangar des bombardiers ainsi que certaines zones militaires de l’aéroport de Jizan, ville située dans le sud-ouest de l’Arabie saoudite.

« L’attaque contre les aéroports d'Arabie saoudite constitue une riposte aux crimes commis par les agresseurs et au blocus imposé au peuple yéménite depuis cinq ans », a déclaré le brigadier général Yahya Sari soulignant que l’opération a conduit à la suspension des vols dans l’aéroport saoudien à Jizan.


Quelques heures plus tard, Sari a fait état d’une attaque similaire contre plusieurs bases militaires stratégiques situées dans l’aéroport saoudien d’Abha, attaque qui a conduit, elle aussi, à la suspension des vols depuis et vers cette ville située au sud-ouest de la péninsule arabique.

Au cours des derniers mois, les aéroports d’Abha, de Jizan et de Najran ont à plusieurs reprises fait l’objet des attaques balistiques de l’armée yéménite qui prévient que ses attaque se poursuivraient jusqu’à  la levée du blocus dont font l'objet les aéroports yéménites, en particulier celui de Sanaa, la capitale.

Les forces yéménites ont par ailleurs, tiré plusieurs missiles balistiques de type « Zelzal-1 » contre les positions des mercenaires saoudiens dans les districts d’al-Wazi’iyah et d’al-Jahmalieh dans la province de Taez, procédant ensuite à des attaques d’artillerie.

Les attaques ont fait plusieurs morts et blessés parmi les mercenaires de la coalition saoudienne.

La ville de Taez et certains de ses quartiers sont sous le contrôle des forces du gouvernement de salut national. Les forces de la coalition d'agression saoudienne ont échoué dans toutes leurs tentatives d'envahir cette ville.

Toujours dans la soirée du samedi soir, les positions des mercenaires à la solde de Riyad à Qa’atabah dans la province d’Ad-Dali ont été la cible d’un missile « Zelzal-1 » et de plusieurs obus tirés lors des attaques menées par les unités balistiques et d’artillerie d’Ansarallah, ayant tué et blessé un nombre de mercenaires.


Selon les images publiées hier, le samedi 6 juillet, par le journal en ligne Al-Masdar News,  l’armée yéménite et les combattants d’Ansarallah ont dévoilé de nouveaux équipements, dont un missile de croisière et un nouveau drone, dotés de capacités à longue portée.

Depuis la mort en martyre de Saleh al-Samad, président du Conseil politique suprême du Yémen, suite à une tentative de terreur de la coalition saoudienne le 21 avril dernier, les combattants d’Ansarallah ont dévoilé à plusieurs reprises des armements de fabrication locale, rendant hommage à la résistance, dont al-Samad a fait preuve face à l’hostilité des agresseurs.

Le missile Badr-F avec une portée de 160 km et son modèle équipé d’ogive guidée ainsi que les plateformes sous-terrain sont les armements qui ont été dévoilés par les forces yéménites et qui sont utilisés contre l’ennemi.
votre nom
Votre adresse email