Date de publication7 Jul 2019 - 14:18
Code d'article : 428433

La Tunisie interdit le niqab dans les institutions publiques

Taghrib (APT)
Le gouvernement tunisien a décidé d'interdire «pour des raisons de sécurité» le port du niqab ou voile intégral, dans les institutions publiques. Le 27 juin, le double attentat suicide perpétré à Tunis avait fait deux morts et sept blessés.
La Tunisie interdit le niqab dans les institutions publiques
Après l'Algérie en 2018, la Tunisie a décidé le 5 juillet d'interdire le port du niqab, voile intégral cachant le visage, dans ses institutions publiques «pour des raisons de sécurité». Cette décision intervient une semaine après un double attentat suicide meurtrier perpétré à Tunis,revendiqué par le groupe terroriste Daech, qui a fait deux morts, un policier et un civil, et sept blessés.

Des rumeurs avaient circulé sur les réseaux sociaux évoquant que l'auteur de l'attentat s'était dissimulé sous un niqab. Mais le ministère de l'Intérieur avait démenti l'information.

«Dans le cadre de la préservation de la sûreté publique [...], il faut prendre les mesures nécessaires pour interdire l'entrée aux locaux des institutions publiques [...] à toute personne ayant le visage couvert», explique la circulaire signée par le Premier ministre Youssef Chahed et adressée aux ministres, aux secrétaires d'Etat, aux préfets et aux responsables des institutions publiques.

 
votre nom
Votre adresse email