Date de publication2 Jul 2019 - 17:01
Code d'article : 427792

La position de l'Irak est toujours stable par rapport à la question palestinienne

Taghrib (APT)
Manama est choisi pour la conférence du Deal du siècle parce qu'il est le reliant entre l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis. Egalement des activités pour renverser le régime mènent dans ce pays, a dit le professeur des sciences politiques de l'université de Bagdad.
La position de l
L'Irak n'a pas participé à la conférence de Manama parce qu'il y avait beaucoup de questions sur cette conférence. Malgré l'occasion donnée à l'Irak pour construire les régions détruite par la guerre, le ministre des Affaires étrangères irakiennes a annoncé le refus de son pays à y participer, a déclaré Khaled Abdallah analyste et professeur d'université irakien.

L'Irak a montré à maintes reprises sa position stable envers la question palestinienne. La conférence de Manama et les mesures similaires visent à finir la question de la Palestine en faveur du régime israélien, a-t-il indiqué.

La position de l'Irak liée à la Palestine est la terre contre la paix. Cette position est stable au niveau gouvernemental et social. Mais aujourd'hui dans la conférence de Manama, les gens parlement de dollars face à la terre. Lorsque Koshner parle du financement de 50 milliards de dollars dans cette conférence et de l'aide des pays en crise, il cite l'Egypte et ses crises économiques, et la Jordanie, a-t-il marqué.

 
votre nom
Votre adresse email