Date de publication9 Jun 2019 - 16:55
Code d'article : 423901

Les brigades Qassam pourraient être présents en Cisjordanie

Taghrib (APT)
La situation en Cisjordanie est plus qu'explosive: des unités commandos de l'armée israélienne ne quittent pas les localités palestiniennes où manifestations et heurts se multiplient. Des affrontements ayant éclaté dans la soirée du vendredi 7 juin dans différentes localités de la Cisjordanie, les forces d’occupation israélienne ont tiré des balles et lancé des bombes lacrymogènes sur les manifestants palestiniens, blessant un nombre d’entre eux, dont un jeune homme. Ce dernier a été abattu lors d’une manifestation hebdomadaire de la Marche du grand retour se déroulant à Kafr Qaddoum à l’est de Qalqiliya.
Les brigades Qassam pourraient être présents en Cisjordanie

C'est dans ce contexte que l'ambassadeur US en Israël a jugé parfaitement légitime l'annexion d'une partie de la Cisjordanie par Israël. Ces propos ont été vertement condamnés par le négociateur palestinien, Saeb Erekat qui les a dénoncés à titre de crime contre l'humanité. « Les Américains reconnaissent à Israël le droit d'annexer les territoires qu'ils occupent. Or cette approche relève du crime contre l'humanité selon le droit international », a dit le négociateur.

La Cisjordanie étant le lieu de la prochaine bataille contre Israël, la Résistance palestinienne organise les manifestations de la Marche du grand retour dans cette région.

« Sous certaines circonstances (…) je pense qu’Israël a le droit de conserver une partie de la Cisjordanie », avait déclaré l’ambassadeur américain en Israël, David Friedman, dans une interview publiée samedi par le quotidien américain New York Times. « La dernière chose dont le monde a besoin, c’est un État palestinien entre Israël et la Jordanie», a encore renchéri Friedman, ajoutant: « Nous comptons sur le fait que le bon plan mis en œuvre au bon moment recevra la bonne réaction. »

Les observateurs politiques ne partagent pas pour autant cette vision parfaitement erronée des réalités sur le terrain. Depuis un an, la Cisjordanie vit au rythme des évolution au Gaza. Ces 4 derniers mois ont été marqués par une multiplication nette des attaques anti-israéliennes, lesquelles ont bien déjoué les plans des services de renseignement israéliens. Réagissant aux propos de Friedman, le porte-parole de la Résistance islamique a dénoncé dimanche  « l'implication américaine » dans la liquidation de la cause palestinienne : « Je lance un appel au pied à l'Autorité autonome pour qu'elle laisse les coudées franches à la Résistance palestinienne en Cisjordanie. C'est la seule voie permettant d'empêcher la liquidation pure et simple de la cause palestinienne. Pour le Jihad islamique de la Palestine, l'ambassadeur US n'est un " colon extrémiste ", un relais israélien dont la mission consiste à "accélérer la colonisation". »

Soutenant avec ferveur les colonies israéliennes, Friedman a également prétendu que le plan de paix américain était destiné à améliorer la qualité de vie des Palestiniens, mais sans procurer une « résolution permanente du conflit ».

« Ce genre de prétention ne trompe personne. Les États-Unis ont la ferme intention de liquider la Palestine et nous, les Palestiniens, on le ne permettra pas ! », a dit le porte-parole du Jihad islamique. En avril dernier, Netanyahu s’était engagé à annexer les colonies juives de la Cisjordanie occupée s’il était réélu, un changement de politique spectaculaire que beaucoup ont perçu comme une tentative de collecte de voix. Les derniers propos de Friedman pourraient aussi s'inscrire dans le sens d'un coup de pouce donné au PM sioniste.

 
votre nom
Votre adresse email