Date de publication22 May 2019 - 19:37
Code d'article : 421500

Arabie/Najran : 2ème frappe au drone des forces yéménites

Taghrib (APT)
Second raid au drone contre l'aéroport de Najran au sud de l'Arabie saoudite en l'espace de 24 heures : à peine quelques heures après une première attaque lancée depuis le sol yéménite contre les entrepôts d'armes de l'aéroport de Najran par un Qasef K2, un second appareil de ce même type, doté de missile, s'abat sur l'aérodrome de l'aéroport de Najran, province du sud saoudien où les forces yéménites avancent inexorablement au sol. Ce mercredi 22 mai dans les premières heures de la matinée, un Qasef K2 a lancé un raid contre l'aéroport de la province située dans le sud-ouest saoudien.
Arabie/Najran : 2ème frappe au drone des forces yéménites
Selon une source bien informée auprès de l’armée yéménite, le hangar où s'abritent les chasseurs saoudiens, les mêmes qui lancent des raids contre les villes yéménites, a pris feu. Le drone Qasef K2 explose au-dessus de sa cible à une altitude de 10 mètres en projetant des éclats sur un rayon de 80 mètres de longueur sur 30 mètres de largeur.

La récente opération militaire des Yéménites contre des cibles cruciales en Arabie saoudite constitue un échec humiliant pour les équipements et les forces américains.

Al-Masirah affirme que l’opération a bien abouti et précise que le régime saoudien se servait de ces chasseurs-bombardiers installés sur l’aéroport de Najran pour bombarder les zones résidentielles yéménites. Les forces yéménites ont lancé le mardi 21 mai un autre drone Qasef K2 sur un dépôt d’armes de l’aéroport de Najran.

Les analystes militaires qualifient ces deux attaques quasi simultanée de performance militaire notable alors qu'Ansarallah a revendiqué une frappe au drone le 14 mai contre le pipeline Ouest-Est reliant la ville pétrolifère de Dammam dans l'est au port de Yanbu sur la mer Rouge. La semaine dernière, les forces yéménites ont aussi réussi à intercepter un drone QM1 de fabrication américaine, l'un des plus performants qui soit, au dessus de Sadaa. En Arabie saoudite qui mène depuis 2015 une impitoyable agression contre le peuple yéménite, ce sont surtout les officiers américains, israéliens qui se battent contre les drones yéménites. À Yanbu, les sept drones d'Ansarallah qui ont visé les sites d'Aramco, provoquant de très lourds dégâts, ont su distraire les radars de la DCA saoudienne composée de missiles Patriot et THAAD entre autres.

Dans un rapport daté du novembre 2018, le web site israélien, Arutz Sheva s'inquiétait déjà de la multiplication de l’utilisation des avions sans pilote par les forces d’Ansarallah dans les combats menés contre la coalition saoudienne au Yémen. Elles reconnaissent les progrès "fulgurants" effectués par les forces yéménites dans le domaine de la fabrication de drone. Un haut diplomate israélien cité par le site, affirmait même que les États-Unis et l’Arabie saoudite enquêtaient sur la fabrication de drones par les combattants yéménites. L'enquête semble désormais avoir été totalement stérile, dans la mesure où chaque jour porte son lot de surprise en matière d'attaques au drone signées "Ansarallah".

 
votre nom
Votre adresse email