Date de publication12 May 2019 - 20:07
Code d'article : 419724

Pakistan : la vraie cible de l’attaque terroriste

Taghrib (APT)
Sur fond de la monté des désescalades entre les États-Unis et la Chine, des hommes armés ont pris d’assaut le samedi 11 mai, un hôtel de luxe à Gwadar situé dans le sud du Pakistan où se trouve un port en eaux profondes construit par la Chine, ont fait savoir les autorités de la province de Baloutchistan.
Pakistan : la vraie cible de l’attaque terroriste
Vêtus probablement des gilets explosifs, environ quatre hommes armés sont entrés dans l’hôtel de luxe de Pearl continental et ont ouvert le feu. La majorité des clients ont été évacués et transférés dans un endroit sécurisé, a indiqué le ministre de l’Intérieur de la province Ziaullah Langu.

Or, une autorité locale indique que les affrontements se sont soldés par des victimes et que plusieurs ressortissants chinois étaient enfermés dans l’hôtel qui accueille souvent des délégations étrangères, des hommes d’affaires et des touristes visitant le port de Gwadar.

L’attaque ayant fait la mort d’un effectif de forces sécuritaires et de trois paramilitaires a été revendiquée par les séparatistes de l’Armée de libération du Baloutchistan. Peu après, l’armée pakistanaise a annoncé l’état d’urgence dans toutes les grandes villes du pays suite à l’infiltration d'une douzaine de terroristes dans la capitale, Islamabad. Cette une armée qui dit vouloir également viser l'Iran. Depuis l'arrivée au pouvoir d'Imran Khan, l'armée pakistanaise tend à s'éloigner des Etats-Unis pour se rapprocher de la Chine mais aussi de la Russie.

Par la voix du porte-parole de son ministère des Affaires étrangères, l’Iran a condamné l’attentat terroriste qu’il qualifie d’« inhumain », affirmant que la République islamique appuie pleinement le gouvernement pakistanais dans sa lutte contre le terrorisme. Il convient de rappeler que dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, les deux pays avaient commencé à clôturer leur frontière commune, longue de 950 km. Islamabad avait également autorisé le déploiement des forces iraniennes sur son sol, si le besoin se fait sentir pour mener, conjointement, des opérations contre des terroristes.

Le Pakistan a augmenté le nombre de ses forces de sécurité le long de sa frontière commune avec l’Iran, a déclaré le général Asif Ghafoor, porte-parole de l’armée pakistanaise.

Considéré, en dépit de ses gisements d’hydrocarbures et de minéraux, comme la province la plus instable et le plus pauvre des quatre provinces du Pakistan, le Baloutchistan constitue une composante cruciale du Corridor économique Chine-Pakistan (CPEC) visant à relier la province occidentale chinoise de Xinjiang au port de Gwadar pour ainsi donner un accès direct à la mer d’Arabie aux produits chinois.


L’assaut s’est produit en pleine guerre commerciale entre Washington et Pékin et il survient après une série d’attaques terroristes qui avaient ébranlé le 21 avril le Sri Lanka. Faisant partie du projet planétaire de la nouvelle route de soie, le Sri Lanka constitue une autre destination favorite des investissements chinois. Piloté par le groupe étatique chinois Communications Construction Company (CCCC) pour un coût total de 1,4 milliard de dollars, la "Port City" est un complexe immobilier et portuaire à proximité de la capitale Colombo, sur 2,7 km2 gagnés sur la mer. Les deux tiers seront sous contrôle chinois pour 99 ans, ce qui est loin de plaire aux Etats-Unis.

 
votre nom
Votre adresse email