Date de publication11 May 2019 - 12:17
Code d'article : 419498

Des manifestatnts iraniens manifestent en soutien aux mesures du gouvernement

Taghrib (APT)
Les Iraniens ont organisé des rassemblements à l’échelle nationale pour exprimer leur soutien à la décision du Conseil suprême de la sécurité nationale de suspendre la mise en œuvre de certains des engagements de l’Iran au titre du PGAC, en réponse au retrait des États-Unis de l’accord nucléaire de 2015.
Des manifestatnts iraniens manifestent en soutien aux mesures du gouvernement
Les manifestations ont eu lieu après la prière du vendredi, alors que les habitants de tout le pays ont défilé, scandé des slogans et brandi des pancartes pour appuyer cette décision en faveur des intérêts nationaux du pays.

Les manifestants à Téhéran ont terminé leur marche en publiant une déclaration dans laquelle ils ont salué la décision du Conseil suprême de la sécurité nationale et mis en garde les États-Unis contre toute nouvelle provocation contre le pays.

L’uranium enrichi et l’eau lourde restent en Iran qui s’apprête à relancer sous un délai de 60 jours le réacteur d’Arak.

La déclaration a également appelé à une suspension totale du Plan global d’action conjoint (PGAC) si les signataires européens ne respectaient plus l’accord.

Tout en rendant hommage aux sacrifies des forces des services de renseignement et de sécurité, ainsi que des forces armées et de police du pays, les manifestants ont mis en garde les dirigeants américains, notamment Donald Trump, contre le fait que tout acte provocateur ou menace contre l’Iran ferait l’objet d’une vive réaction de la jeunesse de ce pays, ce qui aboutirait à un échec cuisant à l’ennemi.

Les manifestations ont eu lieu après que le président iranien Hassan Rohani a annoncé une décision prise mercredi par le Conseil suprême de la sécurité nationale du pays.

Selon cette décision, l’Iran cessera de vendre ses excédents d’uranium faiblement enrichi et d’eau lourde, conformément à son obligation contractuelle aux termes de l’accord sur le nucléaire.

Le président Rohani a déclaré que l’Iran prendrait des mesures supplémentaires dans 60 jours si les autres signataires ne réussissaient pas à faire en sorte qu’il bénéficie toujours du maintien de l’accord nucléaire en dépit du retrait des États-Unis.

 
votre nom
Votre adresse email