Date de publication8 Apr 2019 - 15:57
Code d'article : 413489

Netanyahou donne des promesses colonialistes pour gagner son poste

Taghrib (APT)
Le Premier ministre israélien a fait savoir que, s'il venait à remporter les prochaines élections législatives, la souveraineté d'Israël serait étendue aux colonies situées en Cisjordanie. Une mesure illégale au regard du droit international.
Netanyahou donne des promesses colonialistes pour gagner son poste
Le 6 avril, au cours d'un entretien télévisé, l'actuel Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a déclaré prévoir l'annexion des colonies de peuplement israéliennes situées en Cisjordanie occupée, en cas de réélection à l'issue du scrutin législatif de la semaine prochaine. La chaîne de télévision israélienne 12 demandait au chef du gouvernement pourquoi il n'avait pas étendu la souveraineté israélienne aux grandes colonies de ce territoire palestinien, comme cela a été fait avec Al-Qods et le plateau du Golan, deux territoires dont s'est emparé Israël lors de la guerre des Six-Jours en 1967 et que le régime hébreu a annexé par la suite. «J'appliquerai la souveraineté [israélienne] sans faire de distinction entre les [plus grands] blocs de colonies et les colonies isolées», a répondu Benjamin Netanyahou, à trois jours des législatives.


Les colonies installées sur les territoires palestiniens occupés par Israël depuis 1967 sont illégales au regard du droit international et une grande partie de la communauté internationale voit en elles un obstacle majeur à la paix.

 
votre nom
Votre adresse email