Date de publication21 Mar 2019 - 14:13
Code d'article : 410041

Le Leader plaide pour le redressement de la production nationale

Taghrib (APT)
À l’occasion du Nouvel An, le Leader de la Révolution islamique s’est adressé, dans un discours retransmis à la télévision, aux Iraniens. Il a insisté sur la nécessité de redresser la production intérieure.
Le Leader plaide pour le redressement de la production nationale
« Au Nom de Dieu Clément et Miséricordieux.

Dieu soit loué, j’ai l’insigne honneur de pouvoir féliciter, une fois de plus, le peuple iranien, à l’occasion de Norouz, qui coïncide cette année avec l’anniversaire béni de l’émir des croyants, l’Imam Ali (que la bénédiction de Dieu soit sur lui).

Je vous souhaite à tous de commencer cette nouvelle année dans le bonheur, la santé, la joie et de connaître maints succès matériels et spirituels.

Je félicite tout spécialement les chères familles des martyrs et des mutilés de guerre, et je salue aussi l’âme de l’Imam Khomeiny et de tous nos martyrs.

Nous avons passé une année riche en événements et le peuple iranien s’est réellement distingué en surmontant toutes les épreuves. Les ennemis avaient tramé de sordides complots contre le peuple iranien. Mais la fermeté et la clairvoyance des Iraniens et la volonté de nos jeunes ont déjoué toutes les conspirations de l’ennemi.

Face aux dures sanctions des États-Unis et de l’Europe, qu’ils qualifient eux-mêmes de “sans précédent”, le peuple iranien a réagi avec force et fermeté tant sur le plan économique que politique.

Sur le plan politique, la grande manifestation du 22 Bahman (11 février) a été l’exemple le plus clair de la prise de position du peuple. Sur le plan économique, les Iraniens ont accéléré leurs initiatives et innovations scientifiques, techniques ou technologiques caractérisées par le développement de la production nationale, notamment en ce qui concerne nos infrastructures, dont les meilleurs exemples furent l’inauguration de plusieurs phases des champs gaziers du sud du pays, il y a quelques jours, ou encore l’inauguration de la grande raffinerie de Bandar Abbas.

Par conséquent, le peuple iranien a réussi encore une fois à montrer sa force et sa grandeur face aux complots de ses ennemis hostiles et malveillants. Ainsi, notre nation, notre révolution et notre République islamique ont récolté, grâce à Dieu, plus d’honneur et de gloire.

Le problème le plus important du pays est économique, comme cela était déjà le cas auparavant. Ces derniers mois, les citoyens ont fait face aux plus grandes difficultés pour subvenir à leurs besoins. Ces problèmes sont dus, en partie, à la mauvaise gestion du secteur économique, ce qui doit être résolu le plus vite possible. »

Le Leader de la Révolution islamique a affirmé qu’à l’intérieur du pays, on avait conçu des plans pour résoudre les problèmes.

« Des mesures ont été prévues qui devraient se concrétiser, grâce à Dieu, pendant cette nouvelle année 1398 qui commence en ce moment », a affirmé l’Ayatollah Ali Khamenei, qui a tenu à dire que le peuple devrait pouvoir profiter des résultats desdites mesures.

Le Leader a précisé que le souci prioritaire et le plus urgent du pays était sans nul doute l’économie. Dans l’optique de l’Ayatollah Khamenei, la dépréciation de la monnaie nationale, la baisse du pouvoir d’achat et les problèmes que connaissent certaines usines dans le pays font partie des dysfonctionnements à résoudre.

Et l’unique moyen de venir à bout de tous ces problèmes réside dans le développement de la production à l’échelle nationale.

« Nous avions baptisé l’an 1397 l’année du soutien aux produits iraniens, et je peux dire que cette devise a reçu une application concrète. Le peuple l’a largement accueillie et respectée et par conséquent, cette méthode va indubitablement continuer à porter ses fruits », a ajouté l’Ayatollah Seyyed Ali Khamenei.

La question de la production restera cette année une question axiale, a affirmé le Leader qui, à ce sujet, a promis un éclairage plus détaillé lors de son discours habituel du Nouvel An.

Le Leader de la Révolution islamique a précisé que la production nationale, une fois qu’elle aura été redressée, pourra à la fois résoudre les problèmes du peuple et assurer l’indépendance du pays vis-à-vis des étrangers et surtout des ennemis. « Cela pourra régler dans une large mesure les problèmes liés à la dépréciation de la monnaie nationale », a-t-il ajouté.

Sur ce fond, le Leader de la Révolution islamique a ainsi baptisé la nouvelle année 1398 « l’année du redressement de la production ». L’Ayatollah Khamenei a émis l’espoir que tout le monde dans le pays œuvrera pour que cette devise se concrétise pleinement, de sorte que les problèmes économiques du peuple soient totalement résolus.


« En toute sincérité, je présente tous mes hommages à l’Imam du temps et j’invoque son intercession pour le peuple iranien.

Je prie Dieu pour le bonheur de la nation iranienne et de toutes les nations qui célèbrent la fête de Norouz.

Que la paix soit sur vous ainsi que la miséricorde et les bénédictions de Dieu. »

 
votre nom
Votre adresse email