Date de publication12 Mar 2019 - 9:25
Code d'article : 408309

Baghouz : les frappes américains tuent des civils

Taghrib (APT)
Des sources syriennes font part d’un nouveau crime en Syrie qui a causé la mort de plus de 50 civils dans la banlieue de Deir ez-Zor.
Baghouz : les frappes américains tuent des civils
Au moins 50 civils syriens ont perdu la vie lors du raid aérien de la coalition dirigée par les États-Unis contre un camp de réfugiés dans la banlieue est de Deir ez-Zor en Syrie, rapporte l’agence de presse syrienne SANA.

Les avions de chasse américains ont bombardé ce lundi 11 mars le camp de réfugiés d’al-Baghouz dans la banlieue est de Deir ez-Zor tuant plus de 50 civils, des femmes et des enfants pour la plupart.


Le report des combats et la poursuite de l’encerclement des terroristes pourraient être justifiés par la stratégie des Américains qui envisagent d’obtenir la totalité de ces métaux précieux existant au milieu des biens pillés par les terroristes.

Le 8 mars, l’agence SANA avait rapporté que la coalition américaine avait utilisé des bombes au phosphore blanc, interdites par le droit international, pour attaquer les positions de Daech [comme le prétendent les États-Unis] dans le village d’al-Baghouz au sud-est de la Syrie.

Les médias syriens avaient déjà fait état de l’usage du phosphore blanc par la coalition américaine. Les responsables syriens ont appelé à plusieurs reprises l’ONU à adopter des sanctions contre les États-Unis. Ils ont notamment demandé la fin de la présence militaire illégitime des forces de la coalition en Syrie.

 
votre nom
Votre adresse email