Date de publication12 Mar 2019 - 9:21
Code d'article : 408308

Golan occupé : la Syrie exige à Israël de se retirer

Taghrib (APT)
La Syrie a promis d'attaquer Israël à moins qu'elle ne se retire des hauteurs du Golan, ont rapporté jeudi les sources israéliennes.
Golan occupé : la Syrie exige à Israël de se retirer
Le vice-ministre syrien des Affaires étrangères, Faiçal Meqdad, a officiellement mis en garde Kristin Lund, responsable de l'Organisme des Nations Unies pour la surveillance de la trêve (UNTSO).

Dans sa déclaration, Meqad a accusé Israël de recourir à la violence et de nuire à la stabilité régionale. Il a également exprimé son indignation face à l'intention des États-Unis d'adopter une loi reconnaissant la souveraineté d'Israël sur les hauteurs du Golan.

La semaine dernière, les sénateurs républicains Ted Cruz et Tom Cotton, ainsi que le représentant du parti démocrate Mike Gallagher, ont envoyé un projet de loi au Sénat. Les auteurs du projet de loi font valoir qu'il était temps de reconnaître les réalités politiques et d'abandonner les attentes d'un accord de paix entre Israël et la Syrie, projet de loi destiné à reconnaître officiellement la souveraineté israélienne sur le plateau du Golan.

La Syrie est prête pour un conflit militaire avec Israël à moins que ce dernier ne se retire des hauteurs du Golan.

Le projet de loi a reçu l’appui préliminaire du chef de la majorité à la Chambre des représentants du Congrès américain, le député démocrate Steny Hoyer.

La déclaration du vice-ministre syrien des Affaires étrangères, adressée au chef de l'UNTSO, constitue une menace directe pour Israël.

« Nous n’hésiterons pas à affronter Israël. Nous ne sommes pas non plus effrayés par les alliés [d’Israël, NDLR] qui contribuent à pérenniser l’occupation du Golan », a déclaré Meqdad.

Par ailleurs, s’adressant à Kristin Lund, Meqdad a averti que si Israël continuait frapper les positions de l’armée syrienne, Damas riposterait fermement.

 
votre nom
Votre adresse email