Date de publication12 Mar 2019 - 9:19
Code d'article : 408305

L'armée russe n'affirme pas les nouvelles sur les frappes à Idlib

Taghrib (APT)
Le ministère russe de la Défense a déclaré lundi matin dans un communiqué que ses forces aériennes ne menaient aucune frappe aérienne dans la zone démilitarisée d'Idlib.
L
« Les informations parues dans certains médias russes avec une référence à de prétendues sources militaires sur le fait que la Russie aurait lancé des frappes aériennes sur Idlib ne correspondent pas à la réalité", a déclaré le ministère.

Le journal russe Kommersant a rapporté que le 9 mars, l'aviation russe avait frappé depuis la base de Hmeimim, dans la province de Lattaquié, des sites terroristes de la province d'Idlib. Selon les sources, des attaques auraient eu lieu dans le nord-ouest de la province. Le journal indique que ces frappes aériennes ont été coordonnées avec Ankara.  

L’armée syrienne a fermement riposté aux violations du cessez-le-feu commises par les terroristes que soutient Ankara.

Par ailleurs, le ministre russe de la Défense, Sergei Choïgou, a abordé lors de son discours devant la réunion du Comité des armes de la Douma la question du nombre d'armes et d'équipements militaires testés lors d'opérations de lutte contre le terrorisme en Syrie.

Selon Choïgou, plus de trois cents types de nouvelles armes ont été testés en Syrie lors de la participation des forces armées aux combats en Syrie.

L'armée russe a commandé plus de 1 000 nouveaux avions et des milliers de chars au cours des dernières années dans le cadre d'un effort de modernisation massif au milieu des tensions avec l’Occident, a déclaré ce lundi le ministre russe de la Défense.

Choïgou a noté que l'armée avait reçu plus de 1 000 avions et hélicoptères de combat et plus de 3 700 chars entre 2012-2018. Il a ajouté que les forces armées avaient reçu 109 missiles balistiques intercontinentaux basés au sol et 108 missiles balistiques intercontinentaux lancés par des sous-marins et qu’elles avaient formé 10 brigades armées de missiles Iskander.

Choïgou a déclaré que la campagne menée par la Russie depuis 2015 en Syrie avait démontré la puissance militaire du pays et permis à l'armée de tester ses nouvelles armes, notamment les missiles de croisière à longue portée embarqués dans les navires.

Il a noté que l'armée avait également assisté à une augmentation rapide du nombre de ses drones, de ses projectiles d'artillerie à guidage laser et d'autres armes de précision.

Le ministre de la Défense a souligné que l'armée, forte d'un million d'hommes, comptait près de 400 000 professionnels et sous-officiers, ce qui constitue un changement majeur pour les forces armées russes.

Il a noté que l'armée avait également assisté à une augmentation rapide du nombre de drones, de projectiles d'artillerie à guidage laser et d'autres armes de précision.

Le ministre de la Défense a souligné que l'armée, forte d'un million d'hommes, comptait près de 400 000 professionnels et sous-officiers, ce qui constitue un changement majeur pour les forces armées.

 
votre nom
Votre adresse email