Date de publication15 Sep 2020 - 1:51
Code d'article : 475830

L'offense à l'encontre du noble prophète de l'islam et de grandes personnalités est condamnée

Taghrib (APT)
Le noble prophète de l'islam et les prophètes divins des autres écoles ont une place privilégiée et respectueuse. Les élites et les auteurs islamiques et non-islamiques doivent rappeler ces valeurs en les écrivant, a dit le membre du conseil suprême du Conseil mondial du rapprochement des écoles islamiques.
L
Dans les dernières années, l'Occident a formulé de nombreux examens pour le monde musulman. L'insulte à l'encontre du noble prophète de l'islam et du coran sacré exige que tous les musulmans montrent une réaction appropriée face à ces offenses, a dit l'ayatollah Abbas-Ali Soleimani, le membre du conseil suprême du Conseil mondial du rapprochement des écoles islamiques dans une interview avec le journaliste de l'agence Taghrib (APT).
 
Normalement, c'est le pays où cet acte haineux est le responsable de faire la première réaction. Si ce pays a pris la mesure adéquate, la situation sera différente, sinon, l'oumma islamique doit de manière unie boycotter ce pays et couper les relations politiques et sociales avec ce pays, a-t-il précisé.
 
Si une personne se permet d'insulter les sacrés des autres religions, certainement, cette geste est faite par un soutien. Les politiciens et l'oumma islamique doivent réagir face à ces actes insultants et ils doivent prendre des mesures punitives à l'encontre de cet individu, a-t-il marqué.
 
Lorsque Salman Rushdie a insulté le noble prophète de l'islam et le défunt l'imam Khomeiny a lancé une fatwa qui a indiqué la légitimité du versement du sang de Rushdie. Cette déclaration de l'imam Khomeiny n'est pas une fatwa, mais un décret qui sera vivant pour toujours dans l'histoire. Celui qui tue ce maudit aura fait en fait un acte divin et spirituel, a-t-il suivi.
 
Le pays responsable de cet acte doit prendre des mesures juridiques et pratiques pour traduire cet individu devant la justice et le mettre à la prison. Si la justice de ce pays ne réagit pas de manière adéquate face à ces insultes, cela montre sa passivité et sa manque d'intelligence, a-t-il continué.   
 
Le noble prophète de l'islam et les prophètes divins des autres écoles ont une place privilégiée et respectueuse. Les élites et les auteurs islamiques et non-islamiques doivent rappeler ces valeurs en les écrivant, a dit le membre du conseil suprême du Conseil mondial du rapprochement des écoles islamiques, a-t-il martelé.
 
Comme leurs respects pour les livres divins comme le coran et l'évangile, les oulémas et les penseurs des autres religions divines doivent condamner cet acte et avertir l'humanité sur les résultats de ces mesures, a-t-il ajouté.
 

 
http://www.taghribnews.com/vdcbfsbagrhbzwp.kiur.html
votre nom
Votre adresse email