Date de publication13 Aug 2020 - 13:35
Code d'article : 472465

Le Liban est victime des complots régional et international

Taghrib (APT)
L’objectif terminal des acteurs internationaux dans la crise libanaise consiste à former un cabinet anti résistant et à tenir des élections parlementaires anticipées au Liban.
Le Liban est victime des complots régional et international
Après la douloureuse explosion du port de Beyrouth, des accusations et des scénarios formulés par les Etats-Unis, le régime sioniste, la France et deux pays arabes ont ciblé le courant de la résistance libanaise et le Hezbollah, a dit Hassan Hani-Zadeh, spécialiste des questions de l’ouest de l’Asie au journaliste de l’agence Taghrib (APT) concernant les évolutions du Liban après la grande explosion à Beyrouth.

La visite surprise de Macron, président français de Beyrouth, ses ingérences apparentes dans les questions intérieures et sa menace à l’encontre du gouvernement libanais concernant de principales réformations montrent un scénario dangereux qui vise à désarmer le Hezbollah, a-t-il indiqué. 

Les déclarations du président français et ses ingérences apparentes dans les questions intérieures du Liban ont permis aux courants opposants à l’axe de la résistance d’accuser le Hezbollah. Avec la démission d’Hassan Diab, les difficultés du Liban deviennent plus compliquées, a-t-il précisé.    


L’objectif terminal des acteurs internationaux dans la crise libanaise consiste à former un cabinet anti résistant et à tenir des élections parlementaires anticipées au Liban, a-t-il insisté.

Les acteurs internationaux et surtout les Etats-Unis cherchent à créer des crises au Liban. Trump a perdu toutes ces cartes de victoire aux élections américaines. Par la création des crises dans la région à l’aide du régime sioniste, de l’Arabie saoudite et des Emirats arabe unis, Trump veut reporter d’un an l’élection présidentielle américaine. Donc, on peut dire que le Liban est victime des complots régional et international, a-t-il suivi.

L’ultime objectif de l’Occident consiste à effacer le Hezbollah de la scène politique et pratique du Liban. Certainement, la sagesse des leaders du Hezbollah neutralisera ce scénario, a-t-il poursuivi.   

Le Hezbollah suit une approche politique basée sur les intérêts intérieurs du Liban et de son peuple. Avant l’explosion de Beyrouth, le Hezbollah utilisait tous ses moyens pour aider le peuple et cette décision sera toujours en continuité. Donc, le front de la résistance supervise avec de la sagesse toutes les évolutions de la région et ne permettra pas la mise en place des complots communs de l’Arabie saoudite et des Emirats arabes unis au Liban, a-t-il ajouté.  
http://www.taghribnews.com/vdcceiq0p2bqm08.cla2.html
votre nom
Votre adresse email